SANTE

Burundi: hépatites virales, fléau négligé ?

Selon le rapport définitif sur les hépatites virales au Burundi de janvier 2018, la prévalence du virus de l’hépatite B varie de 5 à 10% et celle de l’hépatite C est proche des 10% et augmente avec l’âge. Un problème de santé publique accentué par l’ignorance de ces maladies par la population.

« Les hépatites sont des maladies du foie », rappelle le Dr David Ngabonziza. Il ajoute : « Elles peuvent avoir diverses causes : des virus, des médicaments ou encore l’alcool… ». Ce doctorant en hépato-gastro-entérologie nous dit que : « Les hépatites virales peuvent se voir sous cinq types : A, B, C, D et E; les B et C étant les plus couramment rencontrées et les plus dangereuses. Celles-ci peuvent d’ailleurs passer au stade d’hépatites chroniques quand une personne vit avec le virus pour une durée dépassant six mois ».

« Une personne peut attraper le virus de l’hépatite quand son sang entre en contact avec celui d’une personne déjà atteinte de l’hépatite » poursuit le Dr Ngabonziza. Il rappelle aussi d’autres moyens de contamination/transmission du virus : « La voie sexuelle à travers les sécrétions biologiques, les transfusions sanguines non sécurisées, le partage de seringues pour les usagers de drogues…sans oublier la transmission materno-foetale ». C’est pour cela qu’il tient à rappeler les personnes à risque pour lesquelles il faut une attention particulière. C’est entre autres toute personne transfusée, le personnel soignant, les gens avec partenaires multiples, les t..

..Continuer la lecture de cet article sur YAGA BURUNDI

Related posts

Itabi : «iyo menya»

YAGA BURUNDI

Sud-Kivu : les jeunes de Kalehe recommandent la tenue d’une réunion d’urgence sur Ebola

OKAPI CONGO

Nord-Kivu : l’armée lance la campagne de lutte contre Ebola

OKAPI CONGO

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accepter Lire la suite