LE JOURNAL.AFRICA
SOCIETE

SOSUMO : bientôt, des changements dans la culture de la canne à sucre

La société sucrière du Moso (SOSUMO) a validé mardi 03 novembre 2019, une étude qui a été effectuée dans le cadre d’améliorer les pratiques de fertilité pour les plants de canne à sucre. Cette étude a été effectuée par des experts de l’institut des sciences agronomiques du Burundi (ISABU).
Après la mise en application des résultats, la SOSUMO espère accroître la production.

Cette étude effectuée par l’ISABU montre que les pratiques et techniques utilisées ainsi que l’usage des engrais organiques dans la culture de la canne à sucre devrait être renouvelés car, il y a plus de 30 ans que la SOSUMO utilise les mêmes pratiques et les mêmes types d’engrais organiques, a précisé le Directeur de l’ISABU.

Cette entreprise occupe une place de choix dans l’économie du Pays en général et dans la région du Moso en particulier, a indiqué le Directeur de la SOSUMO.
Le Directeur de la SOSUMO Aloys Ndayikengurukiye a fait savoir qu’il est important qu’il y ait des changements de pratiques et techniques dans la culture de la canne à sucre d’où il s’est avéré nécessaire à la SOSUMO de commanditer une étude pour améliorer la production.

Le Directeur de l’ISABU André Bacanamwo a rassuré que cette étude sera d’une grande utilité et permettra aussi accroître la production. Il a fait savoir qu’il faut donc mettre à jour les formules de fertilisations qui étaient en vigueur depuis plus de 30 ans.
Après l’analyse de cette étude, la SOSUMO, l’ISABU et la FOMI se sont convenus que désormais la SOSUMO va utiliser l’engrais organique produit par la FOMI, ce qui permettra de réduire les dépenses surtout en devises.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :