LE JOURNAL.AFRICA
SOCIETE

Le projet « MERANKABANDI » atteint une étape satisfaisante

Le projet d’appui aux filets sociaux « MERANKABANDI » a organisé jeudi 04 avril 2019, un café de presse pour présenter les réalisations du projet en cours, les défis et les prochaines étapes à franchir. Le coordonnateur du projet « MERANKABANDI », Michel Nyabenda a fait savoir que MERANKABANDI est un projet du Gouvernement du Burundi qui effectue des transferts monétaires aux ménages les plus démunis grâce à un don de 40 millions $ américains offert par l’Association Internationale pour le Développement (IDA) mise en place depuis le mois de juillet 2017 pour une durée de 5 ans.

Selon Michel Nyabenda, coordonnateur du projet MERANKABANDI, le projet vise les ménages qui ont au moins un enfant de 12 ans au plus. Le projet consolidera également les mécanismes clés nécessaires pour le développement d’un système de base des filets sociaux, a précisé le coordonateur.

Le projet MERANKABANDI couvre 247 collines réparties dans 16 communes choisies dans 4 provinces pilotes (Ruyigi, Karusi, Gitega, Kirundo) et sont sélectionnés sur des critères combinés de taux de pauvreté extrême et de malnutrition chronique.
Ce projet a déjà atteint 260 000 personnes bénéficiaires directes issues des 48 000 ménages sélectionnés dont 1469 ménages Batwa et 1729 membres des comités collinaires. Ce Projet « MERANKABANDI » prévoit 28 800 millions BIF (17 280 000 dollars américains) à transférer aux ménages pauvres en 3 ans via le téléphone mobile, a ajouté le coordonateur.

Selon lui, ce projet effectue des activités complémentaires comme les séances de sensibilisation sur la santé maternelle et infantile, le développement du jeune enfant, la nutrition, la scolarisation, l’éducation financière et les activités génératrices de revenus. Ces activités complémentaires aident les ménages à investir dans leur capital humain.

Michel Nyabenda a souligné qu’en dépit de toutes ces avancées significatives, des défis ne manquent pas. Il a cité le grand nombre de vulnérables, le quota par province et commune, les nouveautés des transferts monétaires, la dévaluation de la monnaie et la connectivité.

Michel Nyabenda a enfin mentionné que les prochaines étapes envisagées sont notamment le démarrage des activités complémentaires dans les provinces restantes, ajouts des bénéficiaires pour atteindre 50milles ménages en 2019, le retrait monétaires libre des bénéficiaires et le renforcement du système de gestion des réclamations et plaintes.

Articles similaires