LE JOURNAL.AFRICA
SÉCURITÉ

Burkina Faso: l’appel à la paix des chefs coutumiers et traditionnels

the Mogho Naba (C), the "king" of Burkina Faso's leading Mossi tribe, meets on November 4, 2014 with Burkina Faso's army-appointed leader, Lieutenant Colonel Isaac Zida (C, back), in Ouagadougou. Burkina Faso's army promised on November 4 to return power to a civilian government, an influential traditional chief said as the poor west African nation faced intense international pressure for a speedy transition following a military takeover. The meeting was one Zida and other military officers were holding with local leaders and envoys from abroad following the army's power grab on November 1 after a popular uprising toppled President Blaise Compaore on October 31. AFP PHOTO / ISSOUF SANOGO
C’est une première : les chefs coutumiers et traditionnels de toutes les communautés ont décidé de sortir de leur réserve face à la dégradation de la situation sécuritaire. Réunis à Ouagadougou, ils lancent un appel au retour à la paix dans le pays. Ils ont aussi appelé ceux qui ont pris les armes, à les déposer.

Avec notre correspondant à Ouagadougou, Yaya Boudani

Ils étaient tous là, les chefs supérieurs coutumiers et traditionnels. Ils se sont dits fortement interpellés par la situation sécuritaire et leur message a été lancé dans les principales langues nationales parlées au Burkina Faso. « Le quotidien et le vivre ensemble sont mis à rude épreuve par les affres de l’insécurité et des conflits intra et intercommunautaires, affirmeOuidi Naba. Les chefs supér...   

Continuer la lecture de cet article sur RFI AFRIQUE

Articles similaires

Mali: reprise des affrontements à Niono, l’accord de cessez-le-feu en péril

RFI AFRIQUE

Mozambique: dix morts dans une attaque attribuée à des islamistes dans le Nord

RFI AFRIQUE

Lomami : forte présence des militaires à Mwene-Ditu

OKAPI CONGO