LE JOURNAL.AFRICA
ECONOMIE

Madagascar: le blues des petits patrons face au redressement fiscal après deux ans de crise

Les petites et moyennes entreprises malgaches se disent à l’agonie, éreintées après deux ans de crise mondiale. Déjà mal en point, plus de 600 d’entre elles viennent d’écoper d’un redressement fiscal pour l’exercice 2017-2018. Un coup de bambou pour celles qui ont majoritairement priorisé la sauvegarde des emplois par rapport aux bénéfices. Et ce, sans jamais recevoir aucune aide de l’État.

Avec notre correspondante à Antananarivo, Sarah Tétaud

Dans cet atelier de la capitale, cela fait trente ans que l’on fabrique des accessoires en raphia, principalement pour l’export. Depuis la pandémie, de 20 employées, elles sont passées à 8. Le chiffre d'affaires a été divisé par trois.

La patronne, qui préfère rester anonyme, raconte : « C’est compliqué, le marché s’écroule. On n’a plus de commandes. On est beaucoup à être redressés fiscalement. On est pris à la gorge par le ministère des Finances, qui nous relance tout le temps. Il doit y avoir un problème de trésorerie au nivea...   

Continuer la lecture de cet article sur RFI AFRIQUE

Articles similaires

Monnaie: le lancement de l’eco envisagé à l’horizon 2027 après un an d’arrêt

RFI AFRIQUE

Tunisie: dix ans après, un bilan amer pour l’économie

RFI AFRIQUE

Burundi : Exploiter le secteur minier, une urgence pour le développement économique

LE JOURNAL.AFRICA
Verified by MonsterInsights