LE JOURNAL.AFRICA
SÉCURITÉ

Niger: les effectifs de l’armée vont doubler d’ici cinq ans

C’est la décision prise par les plus hautes autorités militaires notamment le chef suprême des armées, le président Issoufou. Au regard des attaques terroristes incessantes, un nouveau projet de loi sur le statut de l’armée vient d’être adopté à l’Assemblée nationale, un statut qui devrait améliorer les conditions de vie et de travail des soldats.

Avec notre correspondant à Niamey, Moussa Kaka

Lutte contre le terrorisme oblige, les effectifs de l’armée nigérienne vont doubler en cinq ans. Selon les déclarations du ministre de la Défense nationale, Issoufou Katembe, samedi dernier devant les députés nationaux, ces effectifs vont passer de 25 000 actuellement à 50 000.

Lors de l’adoption de la nouvelle loi sur le statut de l’armée, le ministre de la Défense a précisé la volonté du président Mahamadou Issoufou de réussir ce pari pour mieux faire face aux incessantes attaques terroristes sur les quatre frontières avec le Mali, le Burkina Faso, le Nigeria et la Libye.

Pour concrétiser cet engagement, des dispositions sont en train d’être prises, selon le ministre de la Défense. Il s’agit entre autre de la multiplication des centres d’instruction militaire dans les huit régions du pays en vue de mieux former les nouvelles recrues, l’augmentation du nombre d’encadrants militaires et la création d’écoles de formation d’officiers et de sous-officiers. Une école d’état-major sera aussi ouverte, dit-on, en début d’année 2021.

D’autres innovations majeures seront prises en compte en ce qui concerne l’évolution de la carrière des militaires. Les militaires nigériens vont très jeunes à la retraite, à 47 ans. Avec le nouveau projet de loi, c’est à 52 ans qu’ils pourront se retirer.

Articles similaires

RDC-Rutshuru: Des maisons brûlées dans une attaque de la coalition entre les NDC rénové, RDF et les FARDC contre les FDLR

LE JOURNAL.AFRICA

Tanganyika : un hippopotame empêche la traversée sur la rivière Lukuga

OKAPI CONGO

RCA: au moins huit morts dans des combats entre groupes armés près de Birao

RFI AFRIQUE
%d blogueurs aiment cette page :