LE JOURNAL.AFRICA
JUSTICE

Rashid Charles Mberesero, auteur de l’attaque terroriste de l’université de Garissa au Kenya retrouvé mort

Rashid Mberesero retrouvé mort dans un prison où était emprisoné
Le ressortissant tanzanien, Rashid Charles Mberesero, condamné à perpétuité depuis 2019 au Kenya, on l’a retrouvé mort. Selon les informations recueillies, Rashid Charles Mberesero s’est pendu le week-end dernier. La justice kényane l’avait accusé d’avoir participé à l’attaque terroriste de l’université de Garissa en 2015.  

Le porte-parole du Département des prisons du Kenya, Kennedy Aluda, a indiqué que le cadavre de M. Mberesero portait un nœud coulant.

« Il a utilisé une couverture comme corde pour se pendre », a déclaré M. Aluda.

Des enquêtes ont déjà commencé pour déterminer ce qui a poussé Rashid Mberesero à se suicider.

A Lire :  KENYA: LOURDES PEINES DE PRISON POUR LES COMPLICES DE L’ATTAQUE DE GARISSA

Selon les informations venant de l’intérieur de la prison, la mort de Rashid Mberesero est survenue alors qu’il venait de recevoir les soins. Une autopsie sera pratiquée pour déterminer la cause exacte de son décès.

« L’enquête doit cependant impliquer sa famille en Tanzanie », a ajouté M. Aluda.

A cet effet, la police déclare avoir reçu un rapport de la prison de Kamiti indiquant qu’un détenu s’est enfermé dans une cellule.

« Les policiers ont visité la cellule numéro 24 du bâtiment H et ont trouvé le corps de Rashid Charles Mberesero suspendu à la fenêtre », indique le rapport de la police.

Lire : Attaque terroriste au Burkina: 36 civils tués dans la province du Sanmatenga

M. Mberesero purgeait une peine à perpétuité en 2019 après avoir été reconnu coupable d’avoir de l’attaque de l’université de Garissa en avril 2015. Une attaque qui a coûté la vie de 150 personnes en majorité étudiants et 100 autres blessés.

Il a été condamné à la réclusion à perpétuité. Mais ses collègues Mohamed Abdi Abikar et Hassan Aden Hassan quant à eux, étaient condamnés à une autre peine. Les enregistrements téléphoniques et les enregistrements textuels ont confirmé que les trois étaient impliqués dans l’attaque terroriste.

Par Sam Odhiambo

Articles similaires

Le ministère de la justice en passe de réduire les procédures pour obtenir le titre de propriété

RTNB BURUNDI

La CVR entame bientôt le site de Mashitsi

RTNB BURUNDI

Procès du meurtre des experts de l’ONU : audience renvoyée à cause de l’absence des magistrats

OKAPI CONGO
%d blogueurs aiment cette page :