LE JOURNAL.AFRICA
SÉCURITÉ

RDC-Bukavu: sous menaces d’incendies à répétition

les incendies repetitives à Bukavu
Une dizaine d’incendies ont été déclarés dans la ville de Bukavu en province du Sud-Kivu, au cours de ce mois de juillet 2022. Selon les habitants de la ville, les incendies à répétition sont dus à une construction anarchique d’une part et d’autre des maisons, connectées illégalement aux réseaux électriques de la Société nationale d’électricité (SNEL).

Récemment à Bukavu, le feu a été déclaré aux quartiers Nyalukemba et Panzi. Treize maisons dont huit du quartier Nyalukemba et cinq du quartier Panzi ont été calcinées en date du 7 juillet 2022. La situation a laissé les habitants de ces contrés fondre en larme.

«Ça fait trois fois que j’ai vécu ce cauchemar d’incendie dans ce quartier. J’ai déjà perdu plusieurs biens de la maison. Gloire à Dieu car je n’ai pas encore eu des morts causés par ces incendies», déclare amèrement Sifa Chakupewa,  habitante de Nyalukemba.

Pour Claude Katotoka, « sa maison, les documents de ma famille, les diplômes de ses enfants, l’argent”, sont partis en fumée. C’est comme si la vie a recommencé à zéro, pleure-t-il. “Je n’ai pas encore où reposer ma tête, et je ne sais pas comment je vais scolariser mes enfants, et leur acheter quotidiennement les vivres», grommelle-t-il. Pour terminer, «Nous ne connaissons pas l’origine de ces incendies», déplore ce père de six enfants et vendeur de radios.

A lire : Sud-Kivu : cinq personnes mortes dans une manifestation anti MONUSCO à Uvira

D’où proviennent les incendies?

Des incertitudes règnent toujours sur les origines de ces incendies à répétition dans le chef-lieu de la province du Sud-Kivu. Toutefois, le Ministère de l’Eglise pour les Réfugiés et les Urgences «MERU», par son département chargé des questions humanitaires, révèle différentes causes.

«Nous pensons que plusieurs éléments sont à la base de ce problème d’incendies dans notre ville. La majorité des maisons à Bukavu sont connectées aux réseaux électriques de la SNEL d’une manière illégale. Un système appelé communément “daoulage”. Puis s’ajoute aussi la construction anarchique des maisons.» Loin delà, l’ONG chrétienne «MERU», doute du fait que les voleurs se cachent aussi derrière ces feux pour voler dans l’un ou l’autre quartier.

La mairie, pour sa part, sensibilise toujours les gens au changement des comportements en respectant les règles de l’urbanisation.

Depuis 2018, le quartier Kadutu de la commune d’Ibanda est le plus touché d’incendies dans la ville de Bukavu, le chef-lieu de la province du Sud-Kivu, à l’est de la RDC.

A lire aussi : Bukavu : sit-in des jeunes contre les incendies à répétition

Francine Nisamba, stagiaire

Articles similaires

Nigeria: complications et déceptions autour de la réouverture partielle des frontières

RFI AFRIQUE

Sud-Kivu : un mort et des blessés par balle à Bukavu

OKAPI CONGO

Tunisie: retour au calme dans le Sud après la libération d’un leader de la contestation

RFI AFRIQUE
%d blogueurs aiment cette page :