LE JOURNAL.AFRICA
SOCIETE

PRH 2023-Burundi : 1,1 million des personnes dans le besoin aigu

1,5 million des Burundais ont besoin d’une assistance humanitaire, révèle le plan de réponse humanitaire  2023 (PRH 2023). Publié le mois de mars dernier par le Bureau de la coordination des affaires humanitaires, ce plan nécessite un financement de 194,2 millions de dollars américains pour être mis en œuvre. UNOCHA  réitère l’engagement de bailleurs de fonds pour venir à la rescousse de 1,1 million des personnes  les plus vulnérables.

L’OCHA annonce à travers le PRH 2023, l’assistance multisectorielle et intégrée à 1,1 million de personnes  vivant dans la précarité, soit 73,3% de 1,5 million personnes en besoin d’aide humanitaire. Présentant les chiffres clés de l’analyse des besoins auprès des bailleurs de fonds, le lundi 3 avril dernier, la cheffe de bureau d’OCHA au Burundi, Noroarisoa Rakotomalala, parle d’une détérioration de la situation si rien n’est fait.   

« Et si nous ne répondons pas, 1 million de personnes vulnérables resteront en insécurité alimentaire, 166 000 enfants en malnutrition aiguë risquent la mort, 154 000 personnes seront privées d’un abri d’urgence ou digne ; 147 000 personnes seront privées d’eau potable, 177 000 insuffisance de services sanitaires appropriés conduira à l’irruption d’épidémies, 168 000 augmentation du taux d’abandon scolaire et 188 000 personnes verront leur protection menacée », a-t-elle souligné.

Pour Gaudence Sindayigaya, Directeur Général chargé des Relations Multilatérales au ministère des affaires étrangères et de la coopération au développement, le PRH 2023 répond aux priorités du gouvernement et à sa vision de ne laisser personne derrière, pour que chaque bouche ait à manger et que chaque poche ait de l’argent.

Représentant les bailleurs de fonds, Melanie Hillary Higgins, l’Ambassadeur des USA, a indiqué que les États-Unis d’Amérique restent engagés à l’appui du programme. « Nous travaillerons également en partenariat avec d’autres donateurs pour coordonner et apporter du soutien aux personnes les plus vulnérables au Burundi. L’aide humanitaire est essentielle pour fournir les bases de développement et consolider la paix à long terme », a-t-elle dit.

La répartition de fonds selon les secteurs

Pour couvrir les besoins aigus de 1,1 million de personnes, le plan de réponse humanitaire nécessite un financement de 194,2 millions de dollars américains, soit 6% de plus que celui de 2022. « Nous comptons encore cette année 2023, sur la générosité des donateurs pour la matérialisation d’une manière efficace et effective des interventions ciblées dans le PRH 2023 », réitère Mme Rakotomalala.

Le PRH 2023 répartit les fonds selon les secteurs pour répondre aux besoins aigus de 1,1 million de personnes. La réponse aux réfugiés arrive en tête de liste avec 55,3 millions USD, suivie de retour volontaire des réfugiés burundais dans la région avec 50,9 millions USD. Ensuite l’OCHA mobilise 38,3 millions USD pour améliorer la sécurité alimentaire de 991 000 personnes.

A lire : Burundi : la riposte à la crise ukrainienne est incontournable pour le FIDA

Les autres secteurs qui nécessitent des financements sont les abris et articles non-alimentaires, la nutrition, l’éducation, la protection de l’enfance, la lutte contre les VBGs, l’eau, l’hygiène et l’assainissement, la santé ainsi que la coordination.

Diminution des personnes dans le besoin en 2023 par rapport à 2022

Selon l’OCHA, la situation humanitaire s’est légèrement améliorée au Burundi. En 2023, 1,5 million de Burundais ont besoin d’une assistance humanitaire, soit une diminution de 17% par rapport à 2022, soit une diminution de 17%.

Les statistiques montrent une amélioration constante de la situation dans différents secteurs de la vie de la population. Dans le secteur de l’Eau, hygiène et assainissement, le nombre des personnes dans le besoin est passé de 512 000 personnes en 2023 à 146 000 personnes en 2022, soit une diminution constante de 71%.

Au niveau de la santé, les chiffres sont passés de 789 000 personnes en 2023 à 636 000 personnes en 2022 en besoin d’assistance, soit une diminution de 19%. Dans le secteur de la protection, le nombre des personnes dans le besoin est passé de 310 000 personnes  en 2023 à 235 000 personnes en 2022, soit une diminution constante de 24%. Il y a eu également une diminution de 42% de la réponse aux rapatriés, une diminution de 64%  dans le secteur de la nutrition ; et 12% aux abris et articles non alimentaires.

Malgré la baisse du nombre de personnes dans le besoin, le pays continue d’être confronté à de nombreux chocs, notamment les effets du changement climatique qui ont un impact considérable sur la sécurité alimentaire, entraînant une augmentation du nombre de personnes en insécurité alimentaire, avec plus de 1,4 million de personnes selon le dernier rapport cadre intégré de classification de la sécurité alimentaire.

A lire aussi : Burundi Besoins et Plan de Réponse Humanitaire 2023 (mars 2023)

Prosper Aobe

Articles similaires

Burundi : 30% sont encore peu, luttons pour l’égalité (FEMMES)

LE JOURNAL.AFRICA

Les cyclistes des trois communes de Ngozi en compétition

RTNB BURUNDI

Les enfants de la rue :un problème à résoudre dans l’immédiat

RTNB BURUNDI
Verified by MonsterInsights