LE JOURNAL.AFRICA
Agriculture SOCIETE

Burundi : la riposte à la crise ukrainienne est incontournable pour le FIDA

Les effets de la guerre en Ukraine s’observent partout dans le monde et le Burundi n’est pas épargné. Face à ces effets, un accord de don de 3 millions d’USD a été signé ce 28 mars 2023 à Bujumbura par le Fonds International de développement agricole (FIDA) et le ministère des finances, du budget et de la planification économique.

En effet, ce don est dans le cadre de l’initiative du FIDA de riposter à la crise ukrainienne tout en renforçant la résilience des communautés rurales et pouvant répondre aux besoins urgents engendrés par la crise. Non seulement contribuer dans l’atténuation des effets qui persistent de la crise en Ukraine, mais aussi les petits producteurs peuvent en tirer de nouveaux débouchés commerciaux.

« Pour réussir ce pari, le FIDA adapte sans cesse ses investissements pour répondre aux besoins de ses États membres. Compte tenu des chocs auxquels se heurte le Burundi aujourd’hui, le don financé par l’Initiative de riposte à la crise offre un soutien vital aux petits exploitants pour les aider à faire face aux difficultés immédiates » a déclaré Dagmawi Habte-Selassie, directeur pays du FIDA pour le Burundi.

Par ailleurs, ce don sera mise œuvre à travers le Projet d’intensification de la production agricole et de réduction de la vulnérabilité (PIPARV-B). Il vient contribuer dans l’acquisition des semences de maïs hybrides, des semences maraîchères résilientes aux changements climatiques, des champignons ainsi que des kits porcins pour 255.480 personnes de la zone d’intervention du PIPARV-B. Dont notamment dans des provinces de Gitega, Karusi, Kayanza, Ngozi et Muyinga.

A lire : UNICEF Burundi : l’augmentation des allocations budgétaires dans le secteur de l’eau est indispensable

Audace Niyonzima, le ministre en charge des Finances a remercié le FIDA pour ce don. Il apprécie le modèle d’intensification agricole promue par le FIDA à l’instar de l’intensification du maïs hybride et du haricot volubile, dont le rendement a augmenté significativement. Il demande la mise à l’échelle de ces bonnes pratiques.

Pour Dagmawi Habte-Selassie, le FIDA est aux côtés du Burundi depuis plus de 40 ans, il aide le pays à bâtir son secteur agricole et à renforcer la résilience des petits exploitants ruraux, qui sont les plus touchés par les crises (sanitaires, climatiques, conflits…).

Toutefois, le FIDA a cofinancé 14 projets et programmes dans le pays avec une somme d’investissement total de 681 millions d’USD. Cela à plus d’un million de ménages ruraux.

A lire aussi : MINISTERE DE L’ENVIRONNEMENT, DE L’AGRICULTURE ET DE L’ELEVAGE

Willy Muhindo

Articles similaires

Bukavu : lancement de campagne de 16 jours d’activisme contre les violences faites à la femme et aux jeunes filles

OKAPI CONGO

Goma : Plus de limites pour les personnes vivant avec handicap

LE JOURNAL.AFRICA

RDC: Médecins sans frontières sonne l’alarme sur le nombre de violences sexuelles

RFI AFRIQUE
Verified by MonsterInsights