LE JOURNAL.AFRICA
EDUCATION

Kenya : les élèves de classes à test reprennent le cours ce lundi 12 octobre 2020

Le ministère de l’éducation demande aux élèves de la sixième, de la neuvième et de la terminale de retourner à l’école. Ce lundi 12 octobre prochain est prévu pour la rentrée et terminé le deuxième semestre de l’année. Il durera 11 semaines jusqu’au 23 décembre.

 

Dans une déclaration envoyée aux médias le mardi 6 octobre, le ministère a précisé qu’il avait pris la décision à la suite de discussions approfondies avec les parties prenantes concernées.

 

Cependant, le ministre de l’Éducation a exhorté les écoles à continuer de respecter les règles de contrôle de l’infection par le coronavirus. Telles que le port de masques, la mesure de la température des élèves et des enseignants, le lavage des mains et le maintien d’un niveau d’hygiène élevé.

 

«Toutes les écoles qui étaient autrefois des centres de quarantaine ont été aspergées d’anticorps corona pour préparer les classes pour la rentrée. Tous les enseignants sont encouragés à conseiller les élèves qui auront des problèmes avec cet arrangement », a déclaré un communiqué du ministère.

 

Selon l’ordonnance, les écoliers partiront en vacances d’une semaine ; et un jour avant Noël, le 24 décembre 2020. Ils reviendront le 4 janvier 2021 pour le troisième trimestre.

 

Les examens nationaux KCPE et KCSE se tiendront respectivement du 22 mars au 24 mars 2021 et du 25 mars au 4 avril 2021. Les résultats de l’examen KCSE seront annoncés en mai 2021.

 

« Le ministère de l’Éducation travaillera avec le ministère de la Santé pour suivre les directives et recommandations pour l’ouverture des écoles. Et déterminer quand tous les élèves restants retourneront en classe », indique le communiqué.

 

Cependant, certains parents interrogés par ce poste ont estimé que le ministère de l’Éducation avait accéléré l’ouverture de l’école. Il n’a pas expliqué les stratégies pour assurer les élèves et les enseignants de leur sécurité à l’école.

 

«Je pense que le gouvernement nous dirait d’abord en tant que parents comment nos enfants seront considérés pour leur sécurité à l’école. Et s’ils commençaient à avoir des crampes à l’école? Il n’est pas nécessaire de se précipiter pour rouvrir les écoles, puis de les rouvrir brusquement après que les élèves commencent à être infectés », a expliqué un parent du comté de Mombasa.

 

Certains parents estiment que jusqu’à présent, ils n’ont pas pu payer leurs impôts après avoir traversé une période économique difficile. Et cela depuis que l’interdiction du sacre a été imposée par le gouvernement en cas de fermeture de certaines capitales.

 

Toutes les écoles kényanes sont sous clé depuis plus six mois maintenant depuis que le virus de la couronne a explosé en mars.

 

Par Sam Odhiambo

Articles similaires

Education : 27 mille candidats passent un concours pour exercer la fonction d’enseignant

RTNB BURUNDI

Mauritanie: les autorités veulent mieux contrôler les écoles coraniques

RFI AFRIQUE

Nord-Kivu : des jeunes réunis au sein du Club RFI sensibilise la population sur la maladie à virus Ebola

OKAPI CONGO

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :