LE JOURNAL.AFRICA
SANTE

Tout savoir sur les mutilations génitales féminines

On estime que 200 millions de filles et de femmes en vie aujourd'hui ont subi une forme ou une autre de Mutilations génitales féminines (MGF), selon les Nations Unies (ONU).

Bien qu'elle soit principalement concentrée dans 30 pays d'Afrique et du Moyen-Orient, elle est également pratiquée dans certains pays d'Asie et d'Amérique latine. Et parmi les populations immigrées vivant en Europe occidentale, en Amérique du Nord, en Australie et en Nouvelle-Zélande, selon l'ONU. Elle appelle à la fin des MGF à l'occasion de la Journée internationale de tolérance zéro pour les mutilations génitales féminines, le 6 février. Lire aussi : "Pourquoi je me suis fait exciser" Les MGF persistent faute de moyens financiers Comme l'explique Bishara Sheikh Hamo, de la communauté Borana du comté d'Isiolo, au Kenya, les MGF peuvent causer des problèmes de santé physique et mentale qui affectent les femmes plus tard dans la vie. "J'ai subi une MGF quand j'avais 11 ans ", dit Bishara. "Ma grand-mère m'a dit que les MGF sont une exigence pour chaque fille, qu'elles nous rendaient pures." Mais ce qu'on n'a pas dit à Bishara, c'est qu'elle aurait aussi des règles irrégulières et des problèmes vésicaux à vie, des infections récurrentes et, le moment venu, elle ne pourrait accoucher que par césarienne. Elle est maintenant une militante contre les MGF.

Qu'est-ce que la mutilation génitale féminine ?

La mutilation génitale féminine, ou MGF en abrégé, est l'excision ou l'ablation délibérée des organes génitaux externes de la femme. Elle implique souvent l'ablation ou l'ablation des lèvres et du clitoris, et l'Organisation mondiale de la santé la décrit comme "toute intervention qui endommage les organes génitaux féminins pour des raisons non médicales". Omnia Ibrahim, bloggeuse et cinéaste égyptienne, affirme que les mutilations génitales féminines sont pénibles, nuisent aux relations des femmes et à leur estime d'elles-mêmes. "Vous êtes un glaçon. Vous ne ressentez pas ; vous n'aimez pas ; vous n'avez pas de désir ", dit-elle. Lire aussi : Diaryatou Bah: "l'excision est un cri que l'on n'oublie jamais" Guinée : ''L'excision va bon train'' Omnia dit qu'el...   

Continuer la lecture de cet article sur BBC AFRIQUE

Articles similaires

Coronavirus: l’Afrique face à la pandémie mercredi 15 avril

RFI AFRIQUE

Covid-19 au Sénégal: un nouveau couvre-feu mis en place sur les régions de Dakar et Thiès

RFI AFRIQUE

À la Une de la presse à Kinshasa: Covid-19, mauvaise nouvelle annoncée depuis le début de la semaine

RFI AFRIQUE
Verified by MonsterInsights