LE JOURNAL.AFRICA
POLITIQUE

Vugizo : monument de l’«Unité nationale» ou de l’«Unité inconnue»?

Il y a 28 ans de cela, je vins au monde. Tel le fils de Nazareth, j’avais une mission à accomplir: celle de briser la spirale de la «guerre des nez». Je fus érigé sur les hauteurs de Vugizo, non pour être vénéré, mais pour servir de référence et de remède «au mal burundais». Ô combien aimerais-je réussir ma mission!

Ma naissance fut, à n’en pas douter, le résultat des pressions endogènes et exogènes. Depuis que mon père « politique » Buyoya a apposé sa signature sur la charte m’instituant et que l’architecte a posé sa dernière pierre sur moi, il ne se passe un 5 février sans que leurs excellences viennent s’offrir un spectacle de tambours chez moi. Drapeau bleu flottant, cravates bien ajustées, ils entonnent main dans la main l’hymne de l’unité. Un flash mob politique pour montrer à qui veut voir que cette unité est une réalité.

Unité dites-vous?

Élevé au-dessus de la montagne, mes yeux se promènent sur la «capitale» depuis 1991 et n’en reviennent que mouillés de larmes. De la guerre des machettes de 1993 aux rafales nocturnes et diurnes de 1994 à 2008, Dieu seul sa...   

Continuer la lecture de cet article sur YAGA BURUNDI

Articles similaires

Législatives au Mali: le second tour n’a pas mobilisé

RFI AFRIQUE

Guinée: dans une vidéo, le président Condé évoque le référendum constitutionnel

RFI AFRIQUE

Côte d’Ivoire: les deux anciens présidents Bédié et Gbagbo réconciliés dans l’opposition

RFI AFRIQUE