LE JOURNAL.AFRICA
SÉCURITÉ

Uvira : Des affrontements font trois morts

à Uvira des affrontremnts
Des affrontements entre les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) et une coalition de Mai Mai et des FNL ont causés trois morts et trois blessés.

Depuis la matinée de ce 17 janvier, des échanges des tirs entre les FARDC et la coalition des miliciens Mai Mai Gadi, Ilunga, Lunyuki Mushombe et leurs alliés FNL sont signalés dans des collines surplombant la commune de Kavimvira en mairie d’Uvira.

Selon le porte-parole du secteur opérationnel Sokola 2 sud, Sud-Kivu, cette coalition voulait attaquer la ville d’Uvira. Elle a été repoussée par les FARDC lors de ces échanges de tirs.

« Ces rebelles ont rencontré une résistance des FARDC qui les ont repoussés vers les collines après huit longues heures de combats intenses. » fait savoir Major Dieudonné Kasereka. Selon l’armée, trois elements des FARDC sont tombé sur le champ d’honneur, dont deux officiers. Trois blesses dont un militaire et deux civils touchés par des balles perdues sont à déplorer.

La population est appelée à vaquer à ses occupations car la situation est calme et les FARDC sont à la poursuite des rebelles qui ont fui vers la forêt de Mushulet.

A lire : Soudan: l’Union européenne hausse le ton face aux militaires

Le coordinateur de la nouvelle société civile congolaise axe sud de la province du Sud-Kivu a adressé ses condoléances aux FARDC pour les vaillants militaires qui viennent de tomber sur le champ d’honneur. André Byadunia réitère son soutien aux FARDC pour que tous ces hors la loi soient délogés de cette partie de la province du Sud-Kivu.  Cette structure citoyenne parle d’un bilan de trois  morts et deux blessés du côté militaire et trois blessés du côté de la population.  Andre byadunia appelle les habitants qui se sont déplacés de regagner leurs foyers car la situation est sous contrôle des FARDC depuis tôt le matin de ce mardi 18 Janvier.

Pour rappel, le dimanche 16 janvier vers 4h du matin dans les hauts plateaux du territoire d’Uvira, groupement Kigoma, chefferie de Bafuliiru, plusieurs personnes ont été tuées et des maisons incendiées. Kelvin Bwija de la société civile des compatriotes congolais RDC interpelle toutes les autorités compétentes de prendre les choses en main pour la sécurité des populations et leurs biens. 

A lire aussi : Les FARDC repoussent une attaque de la coalition Maï-Maï sur la ville d’Uvira

Joséphine Lusumba

Articles similaires

Au Tigré, les agriculteurs sont les premières victimes d’un conflit qui dure

RFI AFRIQUE

Ituri : le gouverneur Bamanisa dénonce la création d’un nouveau groupe armé à Djugu

OKAPI CONGO

Côte d’Ivoire : le développement d’Abidjan face au non-respect des règles d’urbanisme

RFI AFRIQUE
%d blogueurs aiment cette page :