LE JOURNAL.AFRICA
ENVIRONNEMENT

La montée des eaux du Lac Tanganyika, le DG de l’IGEBU alerte

Le Directeur général de l’institut géographique du Burundi (IGEBU) Augustin Ngenzirabona s’est exprimé lundi 19 avril 2021 suite à la montée des eaux du Lac Tanganyika. Augustin Ngenzirabona a rappelé que la montée des eaux du Lac Tanganyika se fait périodiquement et cela depuis longtemps. Il a rappelé qu’en 1878, le niveau du Lac Tanganyika a atteint la hauteur de 783,35 mètres. A cet époque, les endroits où se trouvent l’aéroport et le port de Bujumbura étaient occupés par le Lac Tanganyika et l’eau arrivait également à la 7ème avenue de la zone de Buyenzi au sud de Bujumbura et à la route nationale numéro trois.

La Directeur Général de l’IGEBU poursuit en disant que les causes de cette montée des eaux du Lac Tanganyika sont multiples. Le Directeur Général de l’IGEBU cite notamment les fortes précipitations qui occasionnent les crues et l’érosion qui gonfle le Lac Tanganyika en provenance de la sous-région des pays riverains du Lac. Le Directeur Général de l’IGEBU a également cité la rivière de Rukuga qui est aujourd’hui incapable d’évacuer les eaux en grande quantité provenant du Lac car elle est presque maintenant débordée.

Comme le mentionne le Directeur Général de l’IGEBU Augustin Ngenzirabona, les données que cette institution détient dans sa base de données montrent que cette année 2021 ressemble à l’année 1964. Ces années sont presque similaires, même la pluviométrie de l’époque était la même que celle d’aujourd’hui.

Pour des raisons de prévention, le Directeur Général de l’IGEBU demande aux occupants des zones de Kajaga, Kibenga et du port de Bujumbura de quitter l’endroit et chercher refuge ailleurs pour échapper aux dégâts qui peuvent être occasionnés par cette montée des eaux. Il appelle la population au respect du code des eaux qui invite au respect de la zone tampon c’est-à-dire les 150m qui séparent le Lac à l’endroit où l’on doit construire. Il conseille aux gens de ne pas occuper cette zone car c’est une zone qui présente un grand danger pour la population. Il explique que les zones de Kibenga, Kajaga, le port de Bujumbura et une partie de l’aéroport se trouvent à une attitude inférieure à celle du lac Tanganyika.

Articles similaires

Grand lacs : Les eaux du lac Tanganyika sont de plus en plus polluées : Des vies en danger

LE JOURNAL.AFRICA

Les exploitants du littoral de la rivière Ntahangwa sont sommés de quitter les lieux

RTNB BURUNDI

Le Burundi célèbre la journée internationale de l’eau

RTNB BURUNDI

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :