LE JOURNAL.AFRICA
SOCIETE

L’encadrement des jeunes diplômés en stage: un acte patriotique

Le Ministère de la jeunesse, des postes et des technologies de l’information, par le biais de l’Agence Burundaise pour l’Emploi des Jeunes (ABEJ), en partenariat avec le projet PRODEFI-EJR du FIDA, a organisé à Bubanza, lundi 13 mai 2019, un atelier de sensibilisation des cadres des structures d’accueil pour l’octroi des stages de premier emploi aux jeunes des milieux ruraux.

Dans son mot d’ouverture, la Ministre de la jeunesse, des postes et des technologies de l’information, Evelyne Butoyi a indiqué que l’ABEJ a été mise en place pour mettre en œuvre la politique nationale de la jeunesse (PNJ) initiée par le Gouvernement en vue de répondre au problème de chômage.

Elle a saisi cette opportunité pour demander aux responsables des structures étatiques et privées et aux partenaires nationaux et internationaux de continuer à appuyer le Gouvernement du Burundi dans ses efforts pour lutter contre le chômage. Elle a également exhorté les administratifs locaux à élaborer des projets adaptés aux besoins des jeunes et qui s’inspirent de la Politique Nationale de la Jeunesse. Evelyne Butoyi leur a suggéré d’inclure ces projets dans les plans communaux de développement communautaire.

L’Administrateur-Directeur Général de l’ABEJ Vital Niyungeko a quant à lui fait savoir que certaines entreprises publiques et privées hésitent ou refusent d’accueillir des jeunes en stage de premier emploi dans leurs structures et vont même jusqu’à leur demander des frais d’encadrement.

Vital Niyungeko a profité de cette occasion pour lancer un appel aux responsables de services dans la province de Bubanza d’ouvrir la porte pour les stages de premier emploi aux jeunes lauréats des Universités et des écoles secondaires, de les former et de les encadrer pour les préparer à devenir de futurs cadres du pays avec une expérience professionnelle avérée.

Pour l’Administrateur-Directeur Général de l’ABEJ, encadrer un jeune lauréat d’université ou du secondaire en stage de premier emploi est un acte patriotique.

Et la Ministre d’embrayer sur ce message pour demander aux responsables des services en province Bubanza d’accueillir en stage de premier emploi et sans condition, les jeunes diplômés, et d’envisager des possibilités de les embaucher à la fin du stage.

A la question de savoir si les lauréats des universités et des écoles secondaires accepteront volontiers de s’investir dans l’agri-business comme le prévoit l’ABEJ dans ses projets, l’ADG de cette institution a indiqué que ce secteur compte plusieurs filières et que chacun investira dans la filière de son choix.

Vital Niyungeko a également fait savoir que l’ABEJ prévoit de faire une incubation entrepreneuriale pour 75 jeunes de Bubanza et 75 jeunes de Ngozi qui sont déjà en stage de premier emploi pour les initier à la création d’emploi.

Les employeurs et les institutions d’accueil qui étaient présents dans cet atelier ont promis qu’ils embaucheront selon les possibilités, les meilleurs jeunes en stage dans leurs structures.

Articles similaires