LE JOURNAL.AFRICA
SÉCURITÉ SOCIETE

Nigeria: violences ethniques à Ibadan, un marché totalement ravagé

Dans la ville d’Ibadan, au sud-ouest du Nigeria, un marché a été totalement ravagé après plusieurs jours d’affrontement meurtriers entre habitants de l’ethnie yoruba et de l’ethnie haoussa. Selon le gouvernement, plusieurs personnes ont perdu la vie, mais il n’y a pas encore de bilan précis. Le président Muhammadu Buhari a lui-même réagi et appelé à l’apaisement à Ibadan, où les communautés vivaient jusque-là en harmonie. 

Avec notre correspondante à Lagos, Liza Fabbian

Une odeur de pourriture plane sur les ruines du marché de Shasha, en périphérie de la ville d’Ibadan. Sur le sol glissant, il y a des tomates, des oignons en décomposition, entre les piles de débris et les bouts de métal calcinés. Depuis vendredi et durant tout le week-end, des membres de l’ethnie haoussa armés de couteaux et d’armes à feu ont semé le chaos et la destruction dans le quartier, selon ce jeune homme yoruba : « Ils ont tout brûlé. Même ceux qui étaient nos locataires nous ont attaqué car ils étaient plus nombreux que nous. »

Une querelle qui dégénère

C’est une querelle entre un ouvrier haoussa et un commerçant yoruba qui a dégénéré et mis le feu au poudre selon des témoins, qui évoquent aussi une concurrence commerciale entre les deux groupes. Ibrahim Adelabu a perdu plus de 50 000 euros de biens dans ce saccage : « Je possède 11 magasins ici, et des maisons. Absolument tout a brûlé et beaucoup de gens ont du fuir. »

À l’entrée du marché de Shasha, la résidence du Sarkin Sasa, un chef traditionnel haoussa, s’est transformé en refuge ces derniers jours, selon Haruna Yaro, son assistant : « À partir de vendredi, plusieurs milliers de personnes ont trouvé refuge ici, surtout des femmes. Le gouverneur est venu ici dimanche et il a donné l’ordre aux militaires d’escorter ces gens, qui sont partis loin d’ici. »

Voyous venus d’ailleurs

Lui affirme que des voyous venus d’autres quartiers ont participé aux pillages des derniers jours qui ont mis à mal une entente de plusieurs décennies, entre Yorubas du sud du Nigeria et Haoussas, venus du Nord.

Articles similaires

Tchad: combats dans la région de Miski, dans un black-out informationnel

RFI AFRIQUE

ISCAM: le Chef de l’Etat anime une séance de moralisation de la société (Vidéo)

RTNB BURUNDI

Le Bureau Présidentiel vient en aide à la population de Gatsinda

RTNB BURUNDI

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :