LE JOURNAL.AFRICA
AFRIQUE

Prix RFI Théâtre 2020: Prêt, partez, écrivez!

Comme il n’y a pas de meilleur antidote à la peur et au confinement que l’écriture, nous déclarons ouvert l’appel à candidature de la septième édition du Prix RFI Théâtre. Autrices et auteurs de théâtre francophones, nous vous invitons à envoyer vos textes à RFI avant le 26 avril 2020 à minuit, à l’adresse : prix.theatre@rfi.fr.

Publicité

En ces temps où plus de deux milliards d’humains sont confinés, où aucun pays n’échappe à la contamination du Covid-19, regarder vers l’avenir est un impératif de survie. Il faut peut-être aussi se souvenir que c’est en quarantaine à Stratford-upon-Avon, pendant la peste, que Shakespeare écrivit son chef d’œuvre, Le roi Lear.

Aussi, les temps devraient être propices à ce nouvel appel à écriture pour les autrices et auteurs francophones du Sud. D’ordinaire presque deux cents textes arrivent chaque année et c’est chaque fois un émerveillement de savoir que de toutes les villes du monde, des femmes et des hommes écrivent le monde, leur société, les colères et leurs émotions dans des formes théâtrales, c’est-à-dire dans une adresse au public.

Avec le cycle de lectures du Festival d’Avignon Ça va, ça va le monde ! et avec le Prix Théâtre, RFI est engagé depuis plusieurs années dans la découverte et la mise en lumière de nouveaux talents de l’écriture dramatique. Et force est de constater que les lauréates et lauréats de ce prix ont eu de très nombreuses opportunités et ont fait de très nombreuses rencontres qui leur ont permis d’être plus entendus, plus joués et d’être accompagnés dans leur écriture.

Grâce à ses partenaires et au talent des récipiendaires, ce prix est devenu une référence et le seul fait d’être dans la présélection a permis à certains auteurs d’être repérés, d’obtenir des résidences ou des lectures publiques. Avec le désir de l’emporter, mais surtout celui d’être lu, chacune et chacun peut ou doit donc peaufiner ses répliques, couper les longueurs ou affiner une situation et envoyer sa pièce.

En 2019, l’autrice libanaise Valérie Cachard a gagné avec un monologue qui évoque la mémoire enfouie de son pays. Le suspense est entier pour cette année. Comédie, tragédie, drame, monologue… Tout est possible, mais les écrits seront choisis en fonction de leur qualité dramaturgique, donc il ne peut s’agir de poème, de conte ou d’une scénette de quelques pages.

Comme d’habitude, le prix est ouvert aux auteurs et vivants en Afrique, dans les Caraïbes, dans l’océan Indien ou encore au Proche-Orient. Pour prendre en compte les situations politiques locales, l’appel à écriture est aussi ouvert aux ressortissants des pays des zones précitées, vivants en France depuis moins de quatre ans et titulaires d’une carte de résident ou d’un statut de réfugié politique.

Vous avez jusqu’au dimanche 26 avril minuit pour nous envoyer votre texte. Pour participer, les autrices et auteurs doivent avoir entre 18 et 46 ans et envoyer un texte en français comportant un minimum de 15 pages numérotées (ce qui est beaucoup plus facile à lire pour le comité de lecture).

Calendrier du prix

Pour pouvoir être sélectionnés, les textes devront être reçus avant le dimanche 26 avril 2020, à minuit, la date du mail faisant foi, à l’adresse suivante : prix.theatre@rfi.fr. Il vous faut impérativement remplir et joindre à votre candidature la fiche d’inscription (à la page 10 du règlement).

Le comité de lecture sélectionnera douze ou treize textes maximum qui seront soumis à un jury. Celui-ci est en cours de composition, mais il comprendra comme chaque année les représentants des partenaires, mais aussi des personnalités qualifiées, comédiens, metteurs en scène, écrivains ou éditeurs, et se réunira début septembre. Le Prix RFI Théâtre sera remis à Limoges, dans le cadre du festival Zébrures d’automne, organisé par Les Francophonies – Des écritures à la scène.

À la suite de cette remise de prix, l’année sera chargée pour l’heureux élu ou heureuse élue avec plusieurs résidences d’écriture et pour la première fois cette année une résidence à la Villa Ndar à Saint-Louis, au Sénégal, qui vient s’ajouter à celle financée par l’Institut Français. Mais la première étape de ce marathon se déroule au CDN de Rouen où, après deux à trois semaines de travail avec des comédiens et un metteur en scène, le texte est donné à entendre dans une esquisse de mise en scène lors du Festival des Langues Françaises qui se tient au printemps.

Tout cela sous l’œil bienveillant et passionné de la SACD qui apporte une contribution financière à l’auteur et le regard attentionné et pertinent du Théâtre Ouvert qui accompagne le lauréat tout au long de l’année dans son travail dramaturgique. Autre étape, celle du Festival d’Avignon où le texte est lu dans le magnifique jardin de la rue de Mons et enregistré en public pour une diffusion sur RFI dans le cycle Ça va, ça va le monde !.

Qui succédera à Julien Mabiala Bissila, Hala Moughanie, Hakim Bah, Edouard Elvis Bvouma, Sedjro Giovanni Houansou et Valérie Cachard ? Les jeux sont ouverts, mais à ce jour, rien ni personne ne peut dire qui l’emportera. Certains ont été présélectionnés plusieurs fois avant de décrocher le prix, d’autres ont gagné dès la première fois. Dans tous les cas, c’étaient des beaux textes et la suite a révélé que leurs auteurs étaient tous et toutes des personnalités formidables et généreuses. Vivement le numéro 7 !

Le Prix RFI Théâtre est organisé en partenariat avec l’Institut français, la Villa Ndar à Saint-Louis, le Centre dramatique national de Normandie-Rouen, la SACD, Les Francophonies – Des écritures à la scène et le Théâtre Ouvert, Centre national des dramaturgies contemporaines.

► Vous pouvez retrouver plus d’informations et de précisions concernant les conditions du Prix RFI Théâtre et les récompenses sur le règlement et la fiche d’inscription (à la page 10 du règlement) en cliquant ici.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :