LE JOURNAL.AFRICA
ECONOMIE

Bénin: une nouvelle centrale électrique pour mettre fin aux délestages

Le gouvernement béninois a inauguré, ce jeudi 29 août, à Maria Gléta, à 18 kilomètres de Cotonou, une centrale thermique à cycle combiné fuel/gaz, d’une capacité de 129 mégawatts grâce un investissement financier important de 107 milliards de francs CFA, soit un peu plus de 190 millions d’euros. Plusieurs institutions financières africaines et l’État béninois ont participé à ce projet, essentiel dans la lutte contre le délestage et pour l’autonomie énergétique du Bénin.

La nouvelle centrale thermique à cycle combiné, gaz et fuel, est très moderne et respecte selon les autorités les normes environnementales requises. Pour tourner confortablement, le Bénin a besoin de 240 mégawatts. Maria Gléta en apporte déjà la moitié, confie Jean-Claude Houssou, ministre de l’Énergie du Bénin. « La centrale que nous inaugurons est là pour pourvoir au moins de moitié à ce besoin en capacité énergétique de notre pays. »

D’autres centrales sont prévues sur ce site d’une vingtaine d’hectares qui deviendra un complexe de 480 mégawatts.

Le défi de l’entretien

Le Bénin a toujours connu des galères énergétiques : coupures, délestage, courant instable et de mauvaise qualité. Patrice Talon a promis d’y remédier.

Son ministre, qui pilote les réformes énergétiques, assure que « le délestage est terminé au Bénin. Le délestage est un phénomène manuel et volontaire qui a lieu quand l’offre n’est pas égale à la demande. Aujourd’hui, nous avons suffisamment d’offres donc le délestage, c’est terminé au Bénin. »

Les bailleurs de fonds ont salué le respect des délais par le consortium d’entreprises danoises. Après le défi de la réalisation, il reste le défi de l’exploitation et de la maintenance a prévenu un partenaire financier au cours de la cérémonie d’inauguration.

Articles similaires

Commencer un échange
Besoin d'aide?
Bonjour!

Pouvons-nous vous aider?
Powered by
%d blogueurs aiment cette page :