LE JOURNAL.AFRICA
AFRIQUE

RDC: fin du séminaire des nouveaux gouverneurs

Réunis à Kinshasa depuis lundi, les gouverneurs des provinces nouvellement élus en RDC ont clôturé leur séminaire mercredi 15 mai. Le but principal de cette réunion : aligner leurs programmes sur la vision du nouveau chef de l’État Félix Tshisekedi, qui entend instituer un contrat de performance avec eux. Ces gouverneurs sont majoritairement issus du FCC de Joseph Kabila.

Selon le Premier Ministre congolais Bruno Tshibala, qui a représenté le président Tshisekedi à la cérémonie de clôture, ce séminaire était également un mécanisme de renforcement des capacités devant permettre aux gouverneurs de travailler dans le but de hisser la RDC au rang des pays émergents à l’horizon 2030.

Félix Tshisekedi a proposé de conclure un contrat-programme entre les gouverneurs et l’exécutif national. Cet engagement lui permettrait « d’évaluer les performances de chacun de gouverneurs, en vue de lui donner la possibilité de bien sanctionner leur gouvernance après chaque évaluation trimestrielle ».

Atou Matubuana, gouverneur du Kongo central, n’y est pas opposé. « Je pense que quand on est évalué, on sait ce qu’on doit faire, où on est, où on va et comment on rectifie le tir, dit-il. C’est une bonne entrée dans la nouvelle gouvernance. »

Pour sa part, Alphonse Ngoy Kasanji, ancien gouverneur du Kasaï oriental, propose que ce contrôle se fasse par le biais des assemblées provinciales : « Il faudrait que ce contrôle puisse aussi respecter la procédure et passer par les assemblées provinciales », nous confie-t-il.

Les gouverneurs espèrent également que le gouvernement central procédera régulièrement à la rétrocession des 40% des recettes à caractère national allouées aux provinces.

► À lire aussi : Félix Tshisekedi met en garde les gouverneurs

Articles similaires