LE JOURNAL.AFRICA
AFRIQUE

RCA: opération séduction des forces de sécurité à Bangui

La police et la gendarmerie, qui ont souvent mauvaise presse en Centrafrique, mènent cette semaine une campagne de sensibilisation pour aller au contact des populations. Caravane qui circule dans la ville, présentation d’équipement et rencontres sur des stands au stade 20 000, place de Bangui. Une opération de trois jours qui rencontre un certain succès.

A Bangui, les forces de sécurité ne sont pas toujours bien vues. « Ils raquettent un peu. Bon, c’est la vie. On ne sait pas quoi faire… » Beaucoup de personnes font ce reproche.

Un bon point de départ pour parler aux gens, explique le capitaine de police, Paulin Gokara. « La population a perdu un peu confiance en sa police, en sa gendarmerie et le but visé, c’est d’inviter la population à venir vers nous, découvrir le matériel que nous utilisons pour le travail, nous poser des questions, nous allons échanger avec la population pour leur dire qu’est-ce que c’est que la police, qu’est-ce que c’est que la gendarmerie côté gendarmerie. »

« On leur explique que la police c’est une institution qui a pour objectif la protection des personnes et de leurs biens, protéger les institutions républicaines, poursuit le capitaine Gokara. Donc nous allons beaucoup plus vers eux, vers nos compatriotes, nos concitoyens pour leur dire que nous travaillons pour eux et que sans eux nous ne pouvons pas exister. »

Et si certains visiteurs restent sceptiques d’autres comme Esayi sont enthousiastes. « Ça nous donne beaucoup le moral, en fait. Parce que dans le pays, il y a beaucoup d’insécurité. Les policiers et les gendarmes nous ont donné beaucoup d’explication concernant ce qu’ils font pour que nous sachions que, si un Centrafricain voit un policier ou une gendarme en train de faire son boulot, il ne faut pas avoir peur d’approcher les gendarmes ou les policiers pour lui présenter leur préoccupation. Ça me donne beaucoup de confiance et cela me plait beaucoup. »

Une étape de sensibilisation importante pour les forces de sécurité intérieure en pleine reconstruction. 500 nouveaux gendarmes et policiers sont récemment sortis de l’école et devraient être déployés sur le territoire.

Articles similaires