LE JOURNAL.AFRICA
AFRIQUE

RDC: la Symocel tire un bilan positif du vote à Beni, Yumbi, Butembo

Dimanche de vote à Yumbi, dans le Mai Ndombé, à Beni et à Butembo au Nord-Kivu, ce 31 mars 2019. Des élections législatives nationales et provinciales dans ces lieux qui avaient été privés de vote le 30 décembre pour des raisons sécuritaires et humanitaires. La Symocel, synergie des missions citoyennes d'observation électorale, dresse un bilan plutôt positif de cette journée.

Tous ceux qui le souhaitaient ont pu voter. Y compris ceux qui faisaient encore la queue devant les bureaux de vote à leur fermeture, ils ont pu obtenir des jetons, qui leur ont permis de voter normalement. C'est ce qu’assure le chef de mission intérimaire de la Symocel. Selon Emmanuel Kazadi, il n'y a pas eu d'incident majeur dans les 4 territoires de la RDC appelés aux urnes. « Les scrutins se sont bien déroulés, dans le calme », raconte-t-il.

D’après les observations de la Symocel, « plus de la moitié des électeurs ont pu participer au scrutin ». Si l’engouement a été faible en matinée, les électeurs ont commencé à affluer à partir du début de l’après-midi. « C’était un dimanche, les électeurs sont allés à leurs cultes respectifs » avant de venir voter, analyse Emmanuel Kazadi. Il note toutefois que les données sont en train de leur parvenir et que le décompte de la participation peut encore évoluer, tant à la hausse qu’à la baisse.

Quelques pannes de machine à voter ont tout de même perturbé la journée. Les techniciens de la commission électorale ont donc dû intervenir pour « rétablir la situation ».

Par ailleurs, des groupes armés Maï-Maï ont été vus aux abords de centres de vote dans plusieurs endroits du territoire de Beni, pour sécuriser les lieux à la place de la police. La Symocel doit rendre un bilan complet lundi en fin de matinée.

Articles similaires

%d blogueurs aiment cette page :