LE JOURNAL.AFRICA
SÉCURITÉ

RDC -Uvira: trois personnes tuées et deux autres blessées

La société civile  des compatriotes congolais condamne fermement les tueries dans le territoire d’Uvira.  Dimanche dernier au quartier Musenyi  dans la  cité de Sange et à Nyalubwe dans les moyens plateaux,  trois personnes ont été tuées et deux autres blessées par balle par les hommes armés non identifiés.   

La société civile des compatriotes congolais s’indigne de la recrudescence des cas d’insécurité dans  la province du Sud-Kivu en général et en particulier à Uvira. Cette indignation est faite ce lundi  dans une déclaration partagée aux médias locaux après des cas de tueries de trois personnes par des hommes armés inconnus ce dimanche 09 Juillet.

A en croire Kelvin Bwija, coordinateur de cette structure citoyenne, le premier cas est celui perpétré par des hommes armés sur le tronçon Uvira-Kirungu  l’après-midi de ce dimanche.

 «  Des hommes armés ont tendu une embuscade dans les moyens plateaux de la chefferie de bavira  ont tiré sur des paisibles citoyens pris en otage. Deux parmi eux sont morts et deux autres grièvement blessées», déplore-t-il.  

Le deuxième cas s’est produit  vers 20 heures locales au quartier Musenyi cité de Sange où une maman de troisième âge a été abattue par balle à son domicile par des inconnus.

Kelvin Bwija   appelle les autorités compétentes à fournir beaucoup d’efforts pour maintenir la sécurité dans cette partie  de la province du Sud-Kivu. Il ajoute que ceci est une urgence vu que nous sommes dans la période électorale qui nécessite une sécurité totale pour que les élections  aient une réussite sur toute l’étendue de la RDC.

Au cours du conseil de sécurité ce lundi, le maire de la ville d’Uvira a déploré et condamné cette attaque des hommes armés sur des civiles. Il précise que ces hommes tués à Nyalubwe sont des élément de la police CIAT qui revenaient de Bukavu pour recevoir leurs solde .

Il sied à rappeler que dans une période de moins de deux semaines, cinq personnes ont été enlevées par des hommes armés inconnus dont trois potentiels candidats députés dans le territoire d’Uvira. Ces derniers  se rendaient dans les hauts et moyens plateaux du  territoire d’Uvira  pour leurs activités de précampagne à Bijombo.  A Uvira, dans un intervalle de trois mois, sept personnes sont tuées et des biens de valeurs emportés, confirme la société civile de compatriotes congolais.

Joséphine Mungubi

Articles similaires

Beni : la MONUSCO et les FARDC réaffirment leur volonté de stabiliser de la région

OKAPI CONGO

Niger: douze villageois tués par Boko Haram dans le village de Lamana

RFI AFRIQUE

Sommet du G5 Sahel: quel avenir pour l’opération Barkhane?

RFI AFRIQUE
Verified by MonsterInsights