LE JOURNAL.AFRICA
POLITIQUE

Présidentielle 2023 : à Lodja, Katumbi accuse le régime Tshisekedi d’avoir « tué » Lumumba pour une seconde fois

Le président du parti politique Ensemble pour la République et candidat numéro 3 à la prochaine présidentielle, Moïse Katumbi a poursuivi ce vendredi 1er décembre dans la ville de Lodja, au Sankuru, sa campagne électorale. Dans son discours, l’ex-gouverneur du Katanga a accusé le régime Tshisekedi « d’avoir tué Patrice Lumumba pour une seconde fois ».

« Notre héros national, Patrice Emery Lumumba, est mort pour une deuxième fois parce que je n’ai vu aucune route ici. Je vais honorer la mémoire de Patrice Emery Lumumba si vous me donner vos voix. Ils ont tué Lumumba pour la deuxième fois. Je suis un homme d’actions, ils nous ont dit que le Congo est mort, le Congo n’est pas mort », a-t-il déclaré devant une foule venue l’écouter.

Moïse Katumbi a promis, à cet effet, de tout faire pour que la province de Sankuru aille plus haut, une fois élu Président de la République. L’opposant congolais a expliqué que c’est lui qui va faire développer cette province, en asphaltant des routes et construisant des ponts.

« Donnez 100% au candidat numéro 3. Je suis venu ici avant de commencer le Grand-Kasaï. Je vous dis merci parce que Patrice Emery Lumumba est un digne fils du pays qui nous a aidé à avoir l’indépendance […] Ils veulent reprendre avec des histoires tribales. Celui qui aime les sankurois doit tout faire pour que cette province aille de l’avant », a-t-il ajouté.

L’ancien gouverneur du Katanga a également lancé quelques piques à son ancien allié au sein de l’Union sacrée, Félix-Antoine Tshisekedi, Chef de l’État sortant, qu’il a accusé de faire de « fausses promesses » au peuple.

« Je suis un travailleur. Je vais travailler et vous verrez le développement que je vais vous apporter. Je sais que vous n’avez ni courant, ni eau et ils veulent que vous puissiez dormir pendant 5 ans […] Ils nous ont dit qu’ils vous ont donné du travail, alors qu’ils ont menti. Nous refusons de fausses promesses et des promesses valium », a-t-il conclu.

Juste après son meeting, Moïse Katumbi est retourné à Kindu, dans la province du Maniema, où il a pris part aux obsèques de Dido Kakisingi, coordonnateur provincial de la jeunesse d’Ensemble pour la République, décédé lors des émeutes du mardi dernier dans la même ville.

Monge Junior Diama

Articles similaires

Présidentielle au Kenya: la société civile se prépare à surveiller la régularité du vote

RFI AFRIQUE

David McLachlan-Karr : « Le gouvernement doit travailler sur la cohésion sociale, socle préalable de paix et de développement »

OKAPI CONGO

Pour André Lite, « bruler les effigies de Joseph Kabila et Félix Thsisekedi constituent un frein au processus démocratique »

OKAPI CONGO
Verified by MonsterInsights