LE JOURNAL.AFRICA
POLITIQUE

Élections 2023 en RDC: les renforcements des capacités sur des stratégies de la campagne aux candidates se multiplient

À 13 jours de la fin de la campagne électorale pour les élections du 20 décembre, des coachings sur les techniques de la tenue d’une campagne électorale réussie à l’endroit des candidates se multiplient. Une vingtaine des femmes candidates à la députation provinciale et nationale  dans la circonscription électorale d’Uvira, ont bénéficié le weekend dernier, d’un renforcement des capacités sur les stratégies de la campagne électorale.

Dans le cadre de son programme « Mwanamke Amani na Usalama (MAnU)», une vingtaine de femmes candidates à la députation provinciale et nationale  dans la circonscription électorale d’Uvira, ont participé dans une session le samedi 2 décembre à Uvira, de renforcement des capacités sur les stratégies de la campagne électorale. Animée par le consortium SPR, CDJP/UVIRA et DIOFAP,  cette formation avait pour objectif de susciter l’engagement de la femme pour l’accession aux postes de prises de décisions.

« cette activité en faveur des femmes s’inscrit dans le cadre de la concrétisation des objectifs de notre programme qui sont de promouvoir l’application effective de la résolution 1325 du Conseil de sécurité des Nations Unies et promouvoir la participation des femmes dans le contexte de la République démocratique du Congo et du Burundi qui repose sur trois stratégies essentielles de mise en œuvre notamment la sensibilisation, le renforcement des capacités et le lobby-plaidoyer », a précisé Hélène Nabintu Dorcas, leader de ce consortium.

Lire : Présidentielle 2023 : à Lodja, Katumbi accuse le régime Tshisekedi d’avoir « tué » Lumumba pour une seconde fois

A en croire Helene Nabintu, il est temps que les  femmes occupent des postes de responsabilité à Uvira et en RD Congo pour le  développement de ce pays.

Le consortium SPR, CDJP/UVIRA et DIOFAP encourage les femmes candidates à multiplier des stratégies pendant cette période électorale pour conquérir les voix des électeurs.  Et pour  y arriver, estime Mme Nabintu, les candidates ou encore les femmes leaders doivent militer pour les causes de la femme les permettront d’accéder aux postes de responsabilités, non seulement à travers  les élections, mais aussi par le biais des nominations.

Pour les candidates, elles sont  déterminées à siéger dans les hémicycles pour l’intérêt de la population d’Uvira et de la RDC en général. Dorcas Ndamuso, candidate à la députation provinciale, rappelle le constant amer de la non représentation de la femme uviroise dans les hémicycles depuis 2011. Elle appelle la population  à envoyer les femmes pour ces échéances électorales pour qu’elles expérimentent leurs compétences.  

Il est à noter que depuis les premières élections démocratiques en République Démocratique du Congo, le territoire d’Uvira n’a envoyé qu’une seule femme députée, en 2006 à l’assemblée nationale à la personne de  Marthe Bashomberwa.

Joséphine Mungubi

Articles similaires

Dialogue au Tchad: libérations de membres de groupes armés et de détenus de droit commun

RFI AFRIQUE

RDC: le projet de loi sur la «Congolité» proposé à nouveau à l’Assemblée

RFI AFRIQUE

Côte d’Ivoire : la communauté internationale conseille pour une résolution pacifique des conflits

LE JOURNAL.AFRICA
Verified by MonsterInsights