LE JOURNAL.AFRICA
EDUCATION

Kinshasa : reprise des cours le 27 j anvier à l’IFASIC pour les étudiants en ordre avec les frais

Les activités académiques à l’Institut facultaire des sciences de l’information et de la communication (IFASIC) reprennent le lundi 27 janvier 2020, à 8 h locales. Pour cela, le Comité de gestion de cette institution rappelle que seuls les étudiants en ordre avec les frais académiques auront accès aux auditoires.

La Coordination estudiantine de cette institution a rendu publique ce samedi 25 janvier sa déclaration dans laquelle elle présente les excuses aux professeurs et à l’ensemble de la communauté pour tout « le préjudice moral et psychologique » causé au cours des « débordements occasionnés par certains étudiants qui n’ont pas réussi à faire une protestation pacifique ».

« La coordination regrette le débordement occasionné par certains étudiants qui n’ont pas réussi à faire une protestation pacifique. Quelques professeurs ont par ailleurs été victimes de ce débordement. Mais s’en prendre violement aux professeurs constitue un acte ignoble non reconnu aux étudiants de l’IFASIC », a indiqué Gédéon Kahena, président de la coordination estudiantine de l’IFASIC.

 « Compris que les montants fixés pour les frais académiques sont globaux et qu’en dehors des étudiants finalistes les autres étudiants n’auront pas à payer d’autres frais supplémentaires, la coordination demande aux étudiants qui sont en ordre de venir participer aux cours ce lundi et à ceux qui ne sont pas en ordre la coordination leur demande de venir récupérer les bons de paiement afin de payer et se mettre en ordre avec l’Institut », ajoute Gédéon Kahena.

Les activités académiques avaient été suspendues à la suite des incidents du 20 janvier. Certains étudiants s’étaient opposés aux frais fixés pour l’année académique en cours. Certains professeurs ont été agressés.

L’Association des professeurs de l’IFASIC (API) avait posé 3 conditions pour la reprise des cours notamment le pardon public des étudiants via la coordination, la sécurisation du site universitaire et de l’ensemble du personnel et l’identification des étudiants réguliers. 

Articles similaires

☺« La province du Tanganyika est la dernière en ce qui concerne le taux de scolarisation », selon l’ONG LIPEDEM

OKAPI CONGO

Tshopo : les enseignants du territoire d’Opala en grève

OKAPI CONGO

Burundi : MINEDUC appelle les élèves vivant avec handicap à ne pas se laisser faire, ils peuvent aussi

LE JOURNAL.AFRICA
%d blogueurs aiment cette page :