LE JOURNAL.AFRICA
EDUCATION

Tchad : une grève scolaire sèche et illimitée pour les étudiants en médecine

Université de N'Djamena en faculté de médecine en grève illimité au Tchad
Des réclamations de trente-trois mois d’arriérés de bourses sont évoqués par les étudiants en médecine des facultés de N’djamena et Abéché.  Plusieurs démarches ont  été menées auprès des autorités compétentes sans suite favorable.

Les instructions du premier ministre de la transition, le ministère des Finances et du Budget, refuse de procéder au paiement de la bourse.

« Pourtant la plupart de ces étudiants viennent de couches défavorisées comptant sur cette bourse pour photocopier les cours, se déplacer , voir payer leurs loyers et se trouvent à bout de souffle malgré leur volonté manifeste de vaquer normalement à leurs activités », martèle Capel Ha-bordé, Président de l’association . 

C’est par un point de presse animé ce matin que Monsieur Capel Ha-bordé, Président de l’association des étudiants des sciences de la santé humaine de N’djamena et Abéché qui a annoncé l’entrée en grève cuisante et illimitée à partir de ce mercredi, 10 novembre 2021. 

M. Capel déclare « Nos étudiants des facultés des sciences de la santé humaine de N’Djamena et Abéché exprimons notre désarroi et notre mécontentement dus à l’accumulation exponentielle de nos arriérés de bourse ».

A lire : Sud-Kivu : les enseignants des écoles publiques suspendent leur grève après un mois de malaise

Qui sont les responsables de cette grève scolaire ?

Pour lui, M ha-borde exprime qu’il tient pour responsable le ministre des Finances et du Budget, le ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation et le centre national des œuvres universitaires. 

Même si les choses sont ainsi, la décision d’arrêter avec toutes les activités académiques et hospitalières reste actuellement en marche jusqu’à satisfaction totale de notre souhait.

Les multiples perturbations enregistrées lors de cette année scolaire 2020-2021 impactent les études. Ce qui a amené beaucoup d’élèves à briller par une absence notoire au cours ces derniers temps. Les enseignants se plaignent de cette attitude.

A lire aussi : Tchad : les mouvements qui ont perturbé l’école tchadienne ces dernières années

Uwamahoro Blandon

Articles similaires

Raser les cheveux et la barbe cause des dégâts dans une école au Kenya

LE JOURNAL.AFRICA

Cameroun: pas de rentrée scolaire dans deux régions anglophones

RFI AFRIQUE

Gratuité de l’enseignement de base : des écoles de Molegbe saturées

OKAPI CONGO
%d blogueurs aiment cette page :