LE JOURNAL.AFRICA
SANTE

Beni : l’épidémie d’Ebola pénalise le fonctionnement du centre de transfusion sanguine

Le centre de transfusion sanguine de Beni peine à fonctionner à la suite de l’épidémie à virus Ebola qui sévit dans cette partie de la province du Nord-Kivu. Selon son responsable, Justin Chiruza, plusieurs personnes ont peur de donner le sang à cause de cette épidémie.

« La maladie à virus Ebola a amené la peur dans les donneurs volontaires. Ils ne veulent plus à venir pour le sang. Nous lançons un appel à tous les donneurs de ne pas avoir peur et de venir pour donner le sang », a affirmé Justin Chiruza.

Selon lui, il y a des personnes qui meurent à cause de la carence des poches de sang.

« Les donneurs à prélever devraient être au-delà de 400 mais on arrive rarement à 300 poches prélevées et cela cause à ce qu’actuellement il y a des malades qui meurent par manque de sang », a souligné M. Chiruza.

A l’en croire, il y a une augmentation de la demande des poches de sang dans les centres de traitement Ebola et les hôpitaux pour soigner les malades.

« La demande est devenue en hausse par rapport aux années passées, on arrivait à transfuser 200 à 300 poches par mois mais actuellement nous sommes à plus de 400 poches », a-t-il regretté.

A cause de cette situation, le centre de transfusion sanguine n’est plus en mesure de fournir suffisamment des poches dans les hôpitaux.

« Avec les centres de traitement Ebola, il y a beaucoup des transfusions qui se font, il y a aussi les cas de paludisme qui ont augmenté, il y a aussi beaucoup de blessés par balles qu’on nous amène ici à l’hôpital, il y a le pavillon militaire qui consomme des poches de sang et nous sommes dans l’obligation de servir 5 zones de santé alors qu’il y a des zones de sante insécurisée », a fait savoir Justin Chiruza.

Articles similaires

%d blogueurs aiment cette page :