LE JOURNAL.AFRICA
SANTE

Beni : l’épidémie d’Ebola pénalise le fonctionnement du centre de transfusion sanguine

Le centre de transfusion sanguine de Beni peine à fonctionner à la suite de l’épidémie à virus Ebola qui sévit dans cette partie de la province du Nord-Kivu. Selon son responsable, Justin Chiruza, plusieurs personnes ont peur de donner le sang à cause de cette épidémie.

« La maladie à virus Ebola a amené la peur dans les donneurs volontaires. Ils ne veulent plus à venir pour le sang. Nous lançons un appel à tous les donneurs de ne pas avoir peur et de venir pour donner le sang », a affirmé Justin Chiruza.

Selon lui, il y a des personnes qui meurent à cause de la carence des poches de sang.

« Les donneurs à prélever devraient être au-delà de 400 mais on arrive rarement à 300 poches prélevées et cela cause à ce qu’actuellement il y a des malades qui meurent par manque de sang », a souligné M. Chiruza.

A l’en croire, il y a une augmentation de la demande des poches de sang dans les centres de traitement Ebola et les hôpitaux pour soigner les malades.

« La demande est devenue en hausse par rapport aux années passées, on arrivait à transfuser 200 à 300 poches par mois mais actuellement nous sommes à plus de 400 poches », a-t-il regretté.

A cause de cette situation, le centre de transfusion sanguine n’est plus en mesure de fournir suffisamment des poches dans les hôpitaux.

« Avec les centres de traitement Ebola, il y a beaucoup des transfusions qui se font, il y a aussi les cas de paludisme qui ont augmenté, il y a aussi beaucoup de blessés par balles qu’on nous amène ici à l’hôpital, il y a le pavillon militaire qui consomme des poches de sang et nous sommes dans l’obligation de servir 5 zones de santé alors qu’il y a des zones de sante insécurisée », a fait savoir Justin Chiruza.

Articles similaires

Leave a Comment

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.