Uncategorized

Insécurité à Lubumbashi, les habitants se disent désemparés

Les habitants de plusieurs quartiers de la ville de Lubumbashi sont victimes ces derniers temps des cas de cambriolage. Des bandits armés en tenue militaire et de la police s’introduisent dans les résidences privées où ils volent et violent, affirment des témoins.

Mardi, un groupe d’habitants du quartier Kinka ville dans la commune de Kampemba est venu exprimer son désarroi au bureau de la Monusco.

« Il y a eu 30 maisons attaquées. Dans d’autres, on a violé des filles. On a pris l’enfant qu’on a mis dans le congélateur à cause de l’argent que sa famille n’a pas pu donner », témoigne une habitante du quartier. 

Eric Lwamba, bourgmestre de la commune de Kampemba confirme l’information et rassure qu’il a déjà transmis officiellement l’information à ses supérieurs hiérarchiques pour le renforcement de la sécurité dans ce quartier.

Le quartier Gbadolite n’a pas été pas. La même nuit, les cambrioleurs ont aussi opéré dans la commune de Katuba, indiquent les autorités de la place.

 

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accepter Lire la suite