LE JOURNAL.AFRICA
SÉCURITÉ

L’Ouganda attribue l’attaque de ce mardi aux terroristes alliés aux ADF

Attentat à Kampala en Ouganda
Un total de 33 personnes ont été blessées après une attaque de cet avant midi à Kampala, la capitale ougandaise. Parmi ces blessés, 5 sont dans un état critique et ne peuvent même pas parler, rapporte Fred Enanga, porte-parole de la police ougandaise. Kampala affirme que des groupes terroristes nationaux liés aux ADF sont derrière cet attentat.

«Deux kamikazes ont également été filmés par des caméras de vidéosurveillance. Ils étaient à moto et déguisés en conducteurs de Boda Boda, ils ont fait exploser les bombes qui les ont tués sur place le long de l’avenue du Parlement », a déclaré Fred Enanga.

D’après lui, les services de sécurité ont également vu les images d’un homme qui s’est fait exploser, se tuant sur le coup. « Deux autres personnes sont mortes dans l’attaque du CSP », révèle-t-il. Les renseignements ougandais indiquent qu’il s’agit de groupes terroristes nationaux, qui sont liés aux ADF congolais.

La police tranquillise la population

Fred Enanga rassure la situation sécuritaire. Il dit que la police fera de son mieux pour empêcher toute nouvelle attaque. Les Ougandais sont appelés à être vigilants. « Nous vous demandons d’être vigilants afin que nous puissions combattre cette menace […] Il y a une menace pour la vie de tous les Ougandais de la part d’un ennemi que nous connaissons tous. Travaillons ensemble pour combattre cette menace”, insiste le porte-parole.

Par ailleurs, plusieurs sources sanitaires ont indiqué que les personnes blessées dans l’explosion sur l’avenue du Parlement ont reçu les premiers soins au centre de santé de l’hôtel de ville de KCCA. Après les premiers soins, elles ont été transférées aux établissements de santé mieux équipés, dont l’hôpital de Mulago.

A lire : IST : des maladies très dangereuses à défaut de traitement

« Nous avons reçu environ 17 blessés que nous avons pu stabiliser. Depuis, nous en avons envoyé environ 12 à Mulago et dans d’autres hôpitaux, tandis que 5 ont été renvoyés chez eux », confie Dr Sarah de l’hôpital KCCA à NTV Uganda. 

Dans le centre de Kampala, une psychose généralisée prévaut, selon le journaliste Stephen Mbidde. Ce dernier affirme que les gens ont reçu l’ordre de quitter le centre-ville. « La plupart des citadins rentrent chez eux à pied car les tarifs des transports ont été augmentés. Les tarifs pour taxi se sont élevés tout de suite.

Mbidde précise en outre que le centre ville de Kampala reste bouclé. Les véhicules venant de Nakawa sont détournés vers le rond-point d’Airtel. Les zones proches des sites des deux explosions sont  bouclées.

A lire aussi : Ouganda: trois morts, 33 blessés dans deux « attentats suicide » à Kampala

Eric Niyoyitungira

Articles similaires

Burundi: embarqué par l’armée, un responsable du parti d’opposition CNL a disparu

RFI AFRIQUE

Mali: tentative d’assassinat au couteau contre le président de transition, Assimi Goïta

RFI AFRIQUE

Des troupes érythréennes épauleraient l’Éthiopie à la frontière avec le Soudan

RFI AFRIQUE
%d blogueurs aiment cette page :