CULTURE SPORTS

« Coupe du monde achetée »: elle fait rire, même les Bleus ?

L’humoriste Laura Laune, gagnante de l’émission « La France a un incroyable talent », a encore frappé. Dans une ode d’un genre un peu particulier à la France, la Belge tacle aussi… les Bleus de Deschamps. Elle est réputée sans limite. Laura Laune (32 ans) a surgi en pleine lumière sur la scène et le registre de l’humour à l’occasion du programme phare de M6, « La France a un incroyable talent », dont l’avant-dernière édition avait consacré la jeune artiste Belge pour ses chansonnettes (guitare-voix)… au vitriol. Un retour sur les petits écrans français était prévu cette semaine dans le cadre du nouveau show proposé par l’animateur-producteur Laurent Ruquier, intitulé « Le Grand Oral » et censé débusquer le meilleur orateur ou la meilleure oratrice de l’Hexagone à travers un concours d’éloquence. L’invitation dans un rôle de guest, offerte par France 2 à Laura Laune, n’a finalement pas été honorée – puisque sa prestation a été coupée au montage – comme la principale intéressée l’a révélé sur son compte Facebook… (*) »Pute de l’Europe »La chanson qu’elle devait interpréter, à savoir une déclaration d’amour à sa façon, donc grinçante et pleine d’humour noir à l’intention de… la France, a fait reculer la chaîne de service public, refroidie peut-être, à l’écoute, d’y entendre la Belge – qui ne s’est en revanche pas gênée pour intégrer le titre dans son DVD – traiter son pays d’adoption de « pute de l’Europe » ! Ou encore « La terre entière te passe dessus, dans tous les sens, à chaque minute, t’es pire que ma mère et ma tante confondues ». Sans oublier: « Je t’ai prêté Johnny Hallyday, tu me l’as rendu raide comme une branche. » Du lourd, du très lourd, comme toujours, au point que la chute apparaît presque anodine, même si la jeunesse du Président Macron et les Bleus de Deschamps sont concernés: « Tu sais, il fut une époque, où nos pays ne faisaient qu’un, où on était compatriotes, où normalement, les chefs d’État ne venaient pas d’entrer en seconde, et où les gens n’avaient pas le droit de s’acheter la Coupe du monde. » Référence évidemment au fameux « seum » de nos amis belges, après l’élimination des Diables Rouges par les futurs champions du monde en demi-finales du dernier Mondial en Russie (1-0). Une ultime attaque que Laura Laune assène à son public français, sur scène, sans crainte des sifflets, auxquels elle ne manque pas de réagir. Là aussi, à sa manière…       ————————————- (*) La production de l’émission, contactée par TVMag, a démenti l’idée d’une quelconque censure, mais simplement avancé un choix éditorial.videoDailymotion(« x727frm », « 100% », « 275px »);

Articles similaires