LE JOURNAL.AFRICA
POLITIQUE

Burundi : Les bagumyabanga du CNDD-FDD en province Kayanza, appelés à ne pas se regarder en chiens de faïence avec les membres des autres formations politiques et à éviter toute forme d’agression

La représentation provinciale du parti CNDD-FDD en province Kayanza(nord) a procédé samedi le 14 décembre 2019 à l’inauguration de seize permanences et onze monuments de ce parti construits sur différentes collines de la commune Butaganzwa. Divers conseils ont été prodigués à l’endroit des Bagumyabanga qui avaient participé aux cérémonies du jour.

Au cours de ces cérémonies qui ont débuté à la colline Ruvomo où a été inauguré une permanence pour se clôturer au centre de négoce de Buraniro où a eu lieu l’inauguration d’un monument du parti CNDD-FDD, Ferdinand Habimana, secrétaire provincial de ce parti à Kayanza a indiqué que ces seize permanences et onze monuments inaugurés ont été construits grâce à l’appui et à l’effort des Bagumyabanga et des natifs de la commune Butaganzwa ce qui, pour lui, prouve que le parti se porte bien en cette commune.

C’est dans cette optique qu’il a appelé les Bagumyabanga à prendre soin de ces infrastructures et de les utiliser convenablement car, a-t-il ajouté, leur construction a nécessité de beaucoup d’efforts et de moyens. M. Habimana a précisé que ces permanences sont des lieux de rencontre des Bagumyabanga regroupés dans les cellules de base dites « Inamanshingiro » pour élaborer et analyser les projets de développement collinaire, communal, provincial et national.

S’exprimant sur la prochaine période électorale, le secrétaire du parti de l’aigle en province Kayanza a demandé aux administratifs et aux représentants dudit parti à tous les échelons de défendre la paix et la sécurité en veillant aux détracteurs de la sécurité qui nuiraient à la tenue des élections de 2020. Il a, profitant du ballon au bon, appelé les Bagumyabanga à ne pas se regarder en chiens de faïences avec les membres d’autres formations politiques mais plutôt à mener une bonne cohabitation dans la diversité tant politique qu’ethnique, à ne pas prêter oreilles aux enseignements à tendance divisionniste et à s’atteler aux travaux de développement. La jeunesse affiliée à ce parti dite « Imbonerakure » a été recommandée d’éviter toute forme d’agression. « Nos militants en général et les Imbonerakure qui seront appréhendés en train d’agresser les autres, seront punis conformément au code pénal et à la loi régissant le parti CNDD-FDD », a-t-il averti.

De la politique au développement local

Cet homme politique qui a rappelé que le gouvernement burundais a mis en avant les projets de lutte contre la pauvreté et la faim, a exhorté les Bagumyabanga de la province Kayanza de les éradiquer du fait que, selon lui, ils restent les seuls ennemis des Burundais.

En rapport avec le travail en coopératives, le secrétaire provincial dudit parti a rappelé que les dix millions de francs burundais alloués aux coopératives collinaires sont déjà disponibles sur leurs comptes, d’où il a appelé les Bagumyabanga de la province Kayanza à utiliser ce prêt dans des projets de développement. Il a dit qu’en vue de prêter main forte à ces coopératives collinaires, les natifs et membres du parti CNDD-FDD à Kayanza se sont engagés de collecter 191 000 000 Fbu et qu’une partie de cette somme a été déjà collectée. Cet argent sera utilisé dans la distribution de cinq petits ruminants et porcs pour chaque colline ce qui équivaut à 1310 petits ruminants et porcs sur toutes les 262 collines que compte la province Kayanza, a-t-il expliqué ajoutant que seule la commune Butaganzwa bénéficiera de 100 petits ruminants et porcs du fait qu’elle compte 20 collines.

De la politique à la protection de l’environnement

Le secrétaire du parti CNDD-FDD à Kayanza qui s’est réjouie de la place décrochée par la province en ce qui concerne la protection de l’environnement et a, par la même occasion, invité les Bagumyabanga à se prendre d’engouement pour la protection de l’environnement et a promis qu’ils vont se rendre sur terrain pour sensibiliser sur le traçage des courbes de niveaux longs et larges, la plantation d’arbres agroforestiers et l’enlèvement des essences forestières à racines pivotantes qui restent dans les marais, dans les bas-fonds et celles se trouvant autour des sources et cours d’eau.

Les cérémonies d’inauguration desdites infrastructures avaient connu la participation de certains parlementaires élus dans la circonscription, le gouverneur de la province Kayanza, les administrateurs communaux, les chefs de services tant provinciaux que communaux, etc.

Par Elvis IRAMBONA

Articles similaires

La Prospérité : « 2020 : Martin Fayulu promet de frapper fort » !

OKAPI CONGO

L’unité nationale, cette Madame Bovary

YAGA BURUNDI

Burundi: Militons, prenons les places de devant, l’occasion est bien les élections 2020

LE JOURNAL.AFRICA
%d blogueurs aiment cette page :