AFRIQUE

Des Nigérians arrêtés pour avoir « mangé pendant le jeûne du Ramadan »

L'État de Kano est l'un des nombreux États du nord du Nigeria où la charia a été réintroduite depuis 2000. Copyright de l’image Getty Images
Image caption L’État de Kano est l’un des nombreux États du nord du Nigeria où la charia a été réintroduite depuis 2000.

La police islamique dans l’État de Kano, au nord du Nigeria, a brièvement détenu 80 personnes accusées de manger en public, au lieu de jeûner de l’aube au coucher du soleil comme les musulmans sont tenus de le faire pendant le mois sacré du ramadan.

La police islamique, connue sous le nom de Hisbah, affirme que les personnes ont été arrêtées à différents moments dans la ville de Kano au cours des deux derniers jours.

L’État de Kano est l’un des nombreux États du nord du Nigeria où la charia a été réintroduite depuis 2000.

La charia a été partiellement instaurée en parallèle à la loi laïque du pays.

Lire aussi :

Ramadan : que se passe-t-il dans votre corps quand vous jeûnez ?

Ramadan : certains jeûnent plus longtemps que d’autres

Le porte-parole de la Hisbah dans l’État de Kano, Adamu Yahaya, a déclaré à la BBC que toutes les personnes arrêtées étaient musulmanes et que les officiers ne ciblent pas les non-musulmans parce qu’ils ne sont pas liés par la loi islamique.

Il raconte que certaines des personnes arrêtées ont expliqué au bureau de la police islamique qu’elles mangeaient parce qu’elles n’avaient pas vu le croissant de lune du ramadan alors que d’autres feignaient la maladie.

Les 80 personnes arrêtées ont été réprimandées et relâchées parce qu’il s’agissait de « délinquants primaires », selon Adamu Yahaya.

Lire aussi :

Tunisie: un mois de prison pour une cigarette

La CAN 2019 se met au calendrier du Ramadan

Elles ont été averties que si elles étaient arrêtées de nouveau, elles seraient traduites en justice. La police islamique a confirmé qu’elle continuera ses patrouilles tout au long du ramadan.

Le jeûne du Ramadan, l’un des cinq piliers de l’Islam, est obligatoire pour tous les musulmans adultes, mais certaines catégories de personnes – comme celles qui sont gravement malades – ne sont pas tenues de jeûner.

A écouter :

Media playback is unsupported on your device

« Pendant le jeune il faut bien s’hydrater le matin »

Related posts

Au Ghana, des cercueils hors du commun

BBC AFRIQUE

Algérie: dans la rue, les slogans restent hostiles au pouvoir

RFI AFRIQUE

Les autorités soudanaises ont ordonné la libération des personnes arrêtées lors des manifestations

BBC AFRIQUE

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accepter Lire la suite