LE JOURNAL.AFRICA
POLITIQUE

Gitega: La ministre de la Justice met en garde les magistrats qui rendent des décisions illégales

La ministre de la Justice Jeanine NIBIZI a rencontré vendredi 16 avril 2021 dans la commune Nyarusange, la population des communes Gishubi, Ryasoro, Nyarusange et Buraza. Objectif : échanger avec la population sur la situation judiciaire qui prévaut dans ces communes.

En marge de cette rencontre, la ministre de la Justice a procédé à la remise des résultats à la population des communes environnantes de la commune Nyarusange, des dossiers requérant la révision ou l’annulation. Plus de 300 dossiers qui demandent la révision ou l’annulation ont été traités et au niveau national, 3400 dossiers ont été analysés et trouvé solution, a précisé la ministre.

La ministre de la Justice a déploré la surpopulation dans les prisons et a demandé au procureur général de la République de Gitega de procéder à la vérification des emprisonnements arbitraires afin de libérer les concernés pour désengorger les prisons. La ministre a ensuite ordonné le retrait des cartes aux OPJ en cas de violation des droits et d’abus de pouvoirs, et de les punir conformément à la loi.

Dans cette rencontre avec la population de Nyarusange pour recueillir leurs doléances, la ministre de la Justice a ordonné la libération immédiate d’un prisonnier natif de Nyarusange qui était toujours en prison alors qu’il avait déjà purgé sa peine, une décision qui a été acclamée par la population.

La ministre Nibizi a enfin mis en garde certains magistrats animés de mauvaise foi qui rendent des décisions illégales se cachant derrière le principe de l’indépendance de la magistrature et qui affichent une insubordination envers leurs chefs.
Au cours de cette rencontre avec la population, la ministre de la Justice Jeanine NIBIZI a pris la décision de démettre de ses fonctions le président du Tribunal de Résidence en commune de Nyarusange, suite aux réclamations de la population. Un dossier judiciaire a également été ouvert à l’encontre d’un juge de ce tribunal accusé de corruption.

Articles similaires

Congo-Brazzaville : Parfait Kolélas investi candidat pour la présidentielle

RFI AFRIQUE

Tchad: «On ne peut même pas parler de démocratie»

RFI AFRIQUE

Burundi : Le parti FNL n’est pas découragé

LE JOURNAL.AFRICA

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :