LE JOURNAL.AFRICA
ECONOMIE

Bujumbura abrite un forum sur l’indice de la liberté économique

Le Centre for Développement and Enterprises great lakes (CDE) en collaboration avec l’Agence burundaise d’investissement(API) a organisé mercredi 26 février 2020 un forum MFASHAKUMENYA 2020, à l’intention des experts nationaux et internationaux, des représentants du peuple, des groupes techniques de travail sur le doing business, des principaux représentants du monde des affaires et du monde universitaire etc. pour voir ensemble comment la liberté économique favorise la prospérité et le bien-être.

Le forum MFASHAKUMENYA permettra aux différents intervenants dans le monde des affaires d’identifier à la fois les forces et les faiblesses liées à la liberté économique au Burundi , les stratégies appropriées de lutte contre la pauvreté et de la mise en œuvre effective du Programme National de Développement PND 2018-2027.

Selon Aimable Manirakiza secrétaire exécutif du CDE, l’objectif ultime de ce forum est de faire progresser le Burundi sur une trajectoire économique. Il a expliqué que cette trajectoire garantira un avenir meilleur et plus brillant aux citoyens, en développant et en fournissant des informations importantes aux intervenants dans le développement sur des politiques publiques qui créent la prospérité.

Aimable Manirakiza a fait savoir qu’il a été démontré que la liberté économique, étendue à tous, génère des résultats sociaux et économiques positifs notamment des opportunités, une diversification de l’économie, une croissance économique accrue et une création d’emplois.

Et d’ajouter que la liberté économique reflète la capacité des individus et des familles à prendre leurs propres décisions économiques sans ingérence du gouvernement ou des capitalistes copains. L’ingéniosité et la motivation des individus sont plus efficaces, la prospérité et d’autres résultats positifs comme la planification gouvernementale ou la cupidité copine sont atteints, a conclu le secrétaire exécutif du CDE.

Dans son discours d’ouverture le directeur de l’Agence de Promotion et d’Investissement(API) Désiré Musharitse a fait savoir que les objectifs de ce forum cadrent bien avec ceux du gouvernement du Burundi tels que contenus dans le PNB2018-2027. C’est dans cette perspective que le gouvernement du Burundi a enclenché une série de reformes dont la création de l’API pour faciliter l’indicateur « création d’entreprises ».

Selon Désiré Musharitse le gouvernement du Burundi est conscient que la participation du secteur privé structuré et efficient dans le développement économique du pays est l’un des fondamentaux du Burundi et permet non seulement de créer une classe moyenne d’opérateurs économiques mais aussi de développer les bases d’une croissance économique forte et durable.

Le directeur de l’API déplore que certaines barrières subsistent dans le domaine de la liberté économique. Il a expliqué que l’économie burundaise connaît de fortes contraintes structurelles notamment son enclavement, la petite taille de son marché, une pauvreté élevée et généralisée, un faible capital humain, son déficit énergétique et sa dépendance aux cours internationaux des matières premières. La décision d’investir au Burundi peut être aussi retardée par un ensemble d’obstacles comme la corruption, l’accès difficile au marché financier, la concurrence déloyale du secteur informel etc, a également souligné Désiré Musharitse.

Il a invité tout Burundais où qu’il se trouve, au Burundi et dans la diaspora, de prendre des initiatives afin d’appuyer le gouvernement du Burundi à bien conduire et réussir la mise en œuvre effective de son PND 2018-2027.

Articles similaires

Kinshasa : légère hausse du taux de change

OKAPI CONGO

L’éco d’Afrique de l’Ouest : Quelle différence ferait une monnaie unique ?

BBC AFRIQUE

Le Gouvernement du Burundi et l’Afritextile signent un mémorandum d’entente (vidéo)

RTNB BURUNDI
%d blogueurs aiment cette page :