LE JOURNAL.AFRICA
JUSTICE

Gambie: cinq personnes condamnées à mort pour le meurtre d’un opposant sous Yaya Jammeh

People demonstrate on April 16, 2016 in Banjul following the death of an opposition figure. A senior figure in Gambia's main opposition has died in custody after leading a protest for electoral reform and the resignation of strongman President Yahya Jammeh, his party and a rights group said Saturday. / AFP PHOTO / STRINGER
En Gambie, cinq personnes, dont l’ancien directeur de l’agence nationale des renseignements, ont été condamnées à mort par la justice pour le meurtre de l’opposant Solo Sandeng. Retour sur ce procès très symbolique qui aura duré sept ans.

Les faits remontent à avril 2016. Solo Sandeng, le leader du Parti démocratique unifié, manifeste aux côtés d’autres formations pour réclamer des réformes politiques. Le rassemblement est durement réprimé. Cette figure de l’opposition est arrêtée et tabassée à mort dans les locaux de la NIA, l’agence nationale des renseign...   

Continuer la lecture de cet article sur RFI AFRIQUE

Articles similaires

Tchad: mobilisation des victimes d’Hissène Habré qui réclament des indemnisations

RFI AFRIQUE

Mandela Day: Le nombre des détenus reste élevé malgré les efforts de l’Etat

RTNB BURUNDI

Burundi : Une prison à perpétuité pour le policier meurtrier de son collègue et d’un civil

LE JOURNAL.AFRICA