LE JOURNAL.AFRICA
SÉCURITÉ

Mali: les civils de plus en plus touchés par les engins explosifs

Depuis le début du conflit en 2012, les engins explosifs improvisés (EEI) et les mines représentent une menace croissante au Mali. Pour les militaires, mais aussi pour les civils qui empruntent les mêmes routes ou pistes, minées sans distinction de cible. Une menace qui affecte le quotidien des populations dans le nord et le centre du Mali, en proie au conflit, et qui descend vers le sud.

De notre correspondante à Bamako, Partie de foot improvisée pour Oumar, Boubacar et Soufi. La scène paraîtrait presque ordinaire dans la capitale malienne, si ce n’était pour les prothèses de jambe dont les trois Maliens sont équipés. « Nous avons sauté sur une mine, j’ai perdu ma jambe gauche », explique Oumar. Depuis son accident, Oumar Coulibaly, militaire, s’est fixé pour mission de ramener les victimes d’engins explosifs vers les structures de soins. On y trouve de nombreux civils, dont...   

Continuer la lecture de cet article sur RFI AFRIQUE

Articles similaires

Le terrorisme en Afrique est une menace pour le reste du monde, rappelle l’ONU

OKAPI CONGO

Burkina Faso: les corps des 3 Occidentaux tués dans une attaque transférés à Ouagadougou

RFI AFRIQUE

Soudan: nouvelle montée de tension dans le triangle d’el-Fashaga à la frontière éthiopienne

RFI AFRIQUE