LE JOURNAL.AFRICA
POLITIQUE

Présidentielle au Tchad: Pahimi Padacket Albert en campagne à Lagon contre l’insécurité

Au Tchad, plus que 4 jours avant l’élection présidentielle prévue dimanche prochain. Six candidats sont en lice contre le président sortant Idriss Deby Itno. Avec peu de moyens, ils se sont repliés en province où ils essayent de convaincre la population de ne pas offrir un autre mandat au chef de l’État sortant, au pouvoir depuis trente ans et qui demande un nouveau mandat de six ans. Après Doba et Lai, c’est à Lagon dans le Mayo-Kebbi que notre correspondant a retrouvé l’ancien Premier ministre Pahimi Padacket Albert qui se positionne comme celui qui accordera à Idriss Deby une retraite sans ennui. 

avec notre envoyé spécial à Lagon, Madjiasra Nako

Les habitants de Lagon, comme de la plupart des localités du Mayo Kebbi, sont à la fois agriculteurs et éleveurs. Depuis une dizaine d’années, ils sont régulièrement victimes d’enlèvements contre rançon qui leur font perdre, selon une étude récente, des centaines de millions francs Cfa.

Une situation qui illustre l’incurie du gouvernement dénonce Pahimi Padacket Albert. « Comment peut-on dire que le maréchal Déby lutte contre le terrorisme en Afrique quand il est incapable de lutter contre les enlèvements de personnes contre rançon à Lagon ? »

Outre l’insécurité, l’absence d’infrastructures de santé, d’éducation et surtout des routes, prouve qu’Idriss Déby doit se retirer et celui qui se présente comme le candidat de « l’alternance sans revanche » lui propose une sortie sans accrocs. « Il sera battu ! S’il accepte de reconnaître sa défaite, je lui donne donne toutes les garanties de vivre comme un ancien président, avec sa pension de retraité au Tchad. »

Pahimi Padacket, dont c’est la deuxième candidature à un scrutin présidentiel, termine en indiquant que, même en matière de sécurité, rien ne se passera parce ce sont des enfants tchadiens qui sont en première ligne sur tout les fronts contre le terrorisme. Ils sauront obéir, et peut-être mieux, à un autre commandant en chef que le maréchal Idriss Déby.

Articles similaires

Point de presse: la CENI se dit satisfaite du bilan de ses réalisations

RTNB BURUNDI

Mali: l’appel à la désobéissance civile maintenue par l’opposition

RFI AFRIQUE

Côte d’Ivoire: fin des dépôts des candidatures pour les législatives du 6 mars

RFI AFRIQUE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :