LE JOURNAL.AFRICA
EDUCATION

Nigeria: torture et viols dans une école coranique de Kaduna

Dans une école coranique de Kaduna, des policiers nigérians ont découvert un centre de redressement, de torture et de viols pour jeunes enfants. 300 élèves et étudiants de diverses nationalités enfermés et enchaînés. Le propriétaire de l’établissement et ses six assistants ont été arrêtés. Les enfants ont été libérés et bénéficient actuellement de l’assistance des autorités.

C’est suite à des plaintes répétées de voisins que la police nigériane est allée inspecter une école coranique du quartier de Rigassa, à Kaduna dans le nord du Nigeria. Derrière le grand mur d’enceinte rose se trouvait ce que les médias nigérians appellent désormais la « maison de l’horreur ».

Quelque 300 enfants y vivaient, officiellement pour apprendre le Coran. Dans les faits, beaucoup y étaient torturés et violés selon Yakubu Sabo, le porte-parole de la police de l’État de Kaduna. «Nous avons trouvé une centaine d’étudiants, dont des enfants de neuf ans à peine», a-t-il ajouté. «Ils étaient enchaînés dans une petite pièce, dans le but de les corriger et de les responsabiliser». La police a également trouvé une chambre de torture ou des élèves étaient suspendus à des chaînes et battus.

Sur les quelques photos diffusées dans la presse nigériane, on voit un enfant avec le dos couvert de plaies à vif, visiblement causées par des coups de fouet répétés. Un autre a les pieds enchaînés à des barres de fer, alors qu’une foule de jeunes garçons est entassée dans une cour insalubre. Des victimes en provenance de nombreux pays, dont le Burkina Faso. L’un d’entre eux, cité dans plusieurs journaux, a affirmé que les jeunes étaient obligés « d’avoir des rapports homosexuels » et qu’en trois mois de séjour, un garçon était mort des suites des tortures.

Articles similaires

%d blogueurs aiment cette page :