LE JOURNAL.AFRICA
ECONOMIE EDUCATION

Programme d’autonomisation des femmes : certification de 45 femmes réfugiées par Tumaini for Refugee Women au Camp de Nakivale

Le 11 janvier 2024, Tumaini for Refugee Women a remis des certificats à 45 femmes du camp de réfugiés de Nakivale en Ouganda, saluant leurs réalisations dans des domaines tels que l’alphabétisation informatique, la couture et la coiffure. Ces compétences visent à garantir l’autonomie des femmes et des filles réfugiées, reflétant l’engagement de Tumaini envers une communauté plus résiliente à Nakivale.

Les 45 femmes du camp des réfugiés de Nakivale en Ouganda ont été certifiées le mardi 11 janvier 2024 par Tumaini for Refugee Women dans son programme d’autonomisation des femmes. Active dans l’autonomisation des femmes et jeunes filles du camp, ce philanthrope a délivré des certificats à ces réussites, qui se sont distinguées dans des programmes variés, tels que l’alphabétisation informatique, la couture et la coiffure.

Dans son discours lors des cérémonies de remise de ces certificats, Emmanuella Luanda Musafiri, directrice exécutive de l’organisation, a souligné que ce programme vise à rendre ces femmes et filles réfugiées autonomes au sein de la société, reflétant ainsi l’engagement de Tumaini en faveur d’une communauté plus forte dans le camp de réfugiés de Nakivale.

Financées en totalité par cette organisation, ces formations traduisent l’engagement de Tumaini for Refugee Women à investir dans l’éducation et le développement des compétences des femmes et filles réfugiées.

Une gamme variée d’initiatives pour renforcer l’autonomie des femmes et des filles dans le camp de Nakivale

Depuis  sa création en 2018, Tumaini for Refugee Women œuvre dans des initiatives visant à élever les femmes et filles marginalisées et moins privilégiées du camp. Pour ce faire, une variété d’activités ont été initiées notamment :

  1. Programme de développement des Compétences dans laquelle l’organisation propose toute une gamme de programmes de développement des compétences aux femmes réfugiées et aux jeunes filles notamment maîtrise de l’Informatique, la couture et la coiffure y compris la gestion et industrie de la beauté.
  2. Éducation et Formation comprenant des ateliers, des séminaires et des sessions sur divers sujets, notamment la sensibilisation à la violence basée sur le genre et sa prévention.
  3. Plaidoyer et sensibilisation aux défis auxquels sont confrontées les femmes réfugiées et à l’importance de l’égalité des sexes et des droits des femmes.
  4. Partenariats en collaborant avec des organisations internationales et locales œuvrant dans le domaine de l’autonomisation des femmes et filles du camp.
  5. Engagement communautaire pour interagir avec la communauté de réfugiés de Nakivale afin de créer un environnement favorable et inclusif pour les femmes et les filles.

Augustin Sadiki

 

Articles similaires

Madagascar: les difficultés d’approvisionnement en carburant font craindre une pénurie

RFI AFRIQUE

Burkina: le gouvernement assure que sa réforme scolaire ne modifie par l’examen du bac

RFI AFRIQUE

CDE: La jeunesse des Grands Lacs s’abreuve aux principes d’une société libre pour se développer

LE JOURNAL.AFRICA
Verified by MonsterInsights