LE JOURNAL.AFRICA
POLITIQUE

RDC : Matata Ponyo se réserve le droit de porter plainte contre l’IGF pour diffamation et fausse information

L’ancien Premier ministre Augustin Matata Ponyo se réserve le droit de porter plainte contre l’Inspecteur général des finances (IGF) pour diffamation et fausse information.

« Je n’ai détourné aucun dollar du projet Bukanga Lonzo, toutes les conclusions de l’IGF sont politiques et n’ont rien à voir avec la réalité sur terrain. Je me réserve le droit de porter plaint contre l’igf pour diffamation », a indiqué Matata Ponyo.

Il l’a dit ce vendredi 12 février avant-midi devant la presse à Kinshasa.

Pour le sénateur Matata Ponyo, toutes les conclusions contenues dans le rapport de l’Inspecteur général des finances sur le projet du parc agro industriel de Bukanga Lonzo sont politiques et déconnectées de la réalité sur terrain.

Pour lui, les conclusions du rapport de l’IGF sont politiques et déconnectées de la vérité technique. La gestion technique et financière de Bukanga Lonzo était assurée par la société Africom qui avait signé le contrat de gestion avec l’état congolais à travers les ministères des Finances, industrie, portefeuille et de l’agriculture.

Le Premier ministre n’avait rien à voir avec la gestion du projet :

« La débâcle du projet est arrivée avec l’arrêt du financement après mon départ. Beaucoup de mes compères de la majorité alors que j’étais Premier ministre n’ont pas voulu de moi entant que tel. Ils ont monté des histoires autour du projet Bukanga Lonzo comme quoi il était mal conçu, il n’était pas bien géré. J’ai demandé qu’un audit soit mené, car je reconnais n’être ni de près ou de loin impliqué dans la mauvaise gouvernance de ce projet ».

Articles similaires

Niger: les équipes de Mahamane Ousmane en campagne à Niamey

RFI AFRIQUE

Le Burundi profite-t-il de l’EAC au même titre que les autres États membres ?

YAGA BURUNDI

Ngozi, 100 ans et pas une ride

YAGA BURUNDI

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :