LE JOURNAL.AFRICA

Meurtre des experts de l’ONU : Ngalamulume Dialosombi accusé, à son tour, d’avoir participé à l’exécution

Compte-rendu d’audience 

Bula Bula affirme que la seule vérité contenue dans les dépositions de Ngalamulume Dialosombi devant la Cour est sa profession : chasseur. Toutes ses autres déclarations sont des mensonges, soutient le chef du village Moyo Musuila.

A (re)Lire: Meurtre des experts de l’ONU : le dernier prévenu présenté à la cour met gravement en cause Vincent Manga

A en croire Bula Bula, Ngalamulume Dialosombi a bien participé à l’exécution de Zaida Catalan et Michael Sharp.

Le chef du village affirme avoir donné cette information lors de ses interrogatoires peu après son arrestation.

Bula Bula ajoute que l’arme saisie lors de l’arrestation de Ngalamulume Dialosombi a également été utilisée lors du meurtre des deux experts.

«Qu’est-ce qui vous fait dire que M. Ngalamulume Dialosombi a participé à la mise à mort des experts ?», demande le président de céans, le général Ntshaykolo.

Bula Bula répond que le prévenu Ilunga Lumu qui avait relaté plusieurs séquences de la mort des experts, avait déjà mis en cause Ngalamulume Dialosombi.

Ce dernier conteste les déclarations du chef du village Moyo Musuila qu’il accuse, à son tour, de mentir à la Cour.

Les avocats de Ngalamulume Dialosombi disent noter que malgré ses affirmations au sujet de leur client, Bula Bula n’a pas été sur le lieu d’exécution. Ce qui rend douteux son récit sur ce qui s’y serait passé.