LE JOURNAL.AFRICA
SOCIETE

Ituri : les déplacés de Djugu regagnent leurs villages

Les populations fuyent leurs villages à cause des combats entre les FARDC et les groupes rebelles à Sake au Nord-Kivu le 30 avril 2012. © MONUSCO/Sylvain Liechti

Plusieurs milliers de déplacés qui avaient fui les exactions des assaillants du groupe CODECO regagnent depuis décembre 2019 leurs villages  dans le territoire de Djugu, rapporte Jules Tsuba, le coordonnateur de la société civile de ce territoire.

Elle affirme que les sites de déplacés se vident progressivement de leurs occupants. Il s’agit des camps de Lodda, Blukwa et Drodro.

Les activités économiques, scolaires et sanitaires ont également repris dans plusieurs localités.

Jules Tsuba ajoute que la vie a repris son cours normal dans des dizaines de localités qui s’étaient vidées de leurs habitants à cause des attaques à répétition des assaillants notamment de Sumbuso, Dhendo, Maze, Kparnganza, Masumbuko et Blukwa.

Selon la société civile de Djugu, c’est la réduction des violences dans la zone qui a favorisé ce retour des populations dans leurs milieux d’origine.

Ces retournés ont repris les activités champêtres. Mais leurs conditions de vie restent précaires. Leurs maisons ayant été détruites ou incendiées, ils sollicitent l’appui du gouvernement et de ses partenaires.

Par ailleurs, des nombreux assaillants du groupe armé COCEDO se sont regroupés depuis décembre notamment à Rethy et Kpandroma en attendant de rejoindre leur site de cantonnement.

Ces avancées sont le résultat du processus de paix initié dans la zone depuis environ deux mois par le gouvernement provincial.

Articles similaires

Environnement : L’Eucalyptus déclaré ennemi juré des sources d’eau au Burundi

AKEZA NETWORK

Goma : 7 membres d’une famille meurent dans un incendie

OKAPI CONGO

Maroc: le mouvement «Hors la Loi» mobilise contre l’article 490 du Code pénal

RFI AFRIQUE
%d blogueurs aiment cette page :