LE JOURNAL.AFRICA
Non classé

RDC : la police s’engage à éradiquer les violences sexuelles en son sein

La Police nationale congolaise (PNC) s’est engagée à éradiquer les actes de violences sexuelles commis par ses agents. A travers un acte d’engagement signé mercredi 4 décembre, le commissaire général de la police, général Dieudonné Amuli, promet de dénoncer tout acte ou incident de violences sexuelles commis par tous les policiers de la RDC.

Le document, signé en présence des ministres de l’Intérieur, de la Justice et de la Représentante du Secrétaire général des Nations unies chargée de questions de violences sexuelles et du responsable du Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l’homme, fixe les grands axes du plan d’action 2020.

Le général Amuli invite ses collaborateurs jusqu’aux hommes de troupes au respect strict d’une série d’engagements.

« Je m’engage à traduire en justice les auteurs présumés de violences sexuelles et exécuter les mandats de justice décernés contre eux », a-t-il promis.

La responsable du département Protection de l’enfant et Prevention contre les violences sexuelles à la PNC, colonel Néné Musavuli, appelle tous les policiers à s’engager dans ce combat, comme le numéro un a donné le ton :

« Tous les camarades de grandes unités doivent s’engager à lutter contre ce fléau. Nous pensons que les policiers moins gradés commettent ce forfait, comme ils ne sont pas punis. »

Cette campagne, qui bénéficie de l’appui de la MONUSCO, vise la réduction significative de violences sexuelles.

Le Haut-Commissaire du Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l’homme à invite lors de cette cérémonie les policiers à un changement réel de comportement et à une meilleure responsabilisation pour arriver aux résultats escomptés.

%d blogueurs aiment cette page :