LE JOURNAL.AFRICA
ENVIRONNEMENT

Le lac Rukwa de la Tanzanie a dépassé ses bords

Suite à des fortes pluies dans les régions du Centre-Ouest de la Tanzanie, le lac Rukwa a débordé ses limites.  Sur ce, les autorités tanzaniennes pensent à des nouvelles  stratégies de démarcation pour protéger les citoyens.

En effet, il y a plus de vingt ans que le lac Rukwa avait peu d’eau. Mais la situation est différente depuis l’année dernière. En témoigne la population.

Le lac a atteint une moyenne de 807,6 mètres au-dessus du niveau de la mer. Alors que, sa moyenne normale était de 805 mètres. Dit Eri Helbert, le président du conseil de l’eau du lac Rukwa. Qui rappelle par la suite que ce phénomène s’était déjà réalisé en 1989 où il avait dépassé jusqu’à 810 mètres.

D’après les mêmes sources, ces  pluies intenses se sont abattues sur les villes Mbeya, Songwe, Rukwa, Katavi, Tabora et Singida.

La vie des populations est en danger

Selon le secrétaire administratif du district de Mgomba en Pwani, Johari Samizi, 15 000 hectares des champs ont été détruits. Et que les agriculteurs  attendent que l’eau se retire pour faire pousser leurs cultures.

Par ailleurs, les activités de pêche se sont arrêtées car les pêcheurs ont été contraints de déménager après l’inondation. Insiste Johari Samizi, qui précise aussi que les bateaux des passagers ont suspendu leurs opérations en raison de l’inondation.

Hermann Chakoma-(président du sous-district de Mgomba) le plus touché, a déclaré que le mouvement de l’eau a amené les animaux dans les établissements humains. Les crocodiles et les hippopotames mettent en danger la vie des populations ainsi, dommages leurs cultures et leurs champs.

Le gouvernement attire l’attention de la population

« Les effets des inondations incluent la zone d’Itindi qui était illégalement occupée et que certaines personnes avaient auparavant été empêchées. Le gouvernement du district avait continué à exhorter toutes les personnes à quitter la zone humide près du lac. Aussi, près des principales rivières, en particulier la rivière Songwe, Zila et Momba.» dit le responsable des pêches du district de Songwe, Sunday Mlope. « Ce que nous faisons, c’est continuer à attirer l’attention sur les gens.»

Le président du conseil de l’eau du lac Rukwa, Eri Helbert, a déclaré qu’ils vont ajouter d’autres nouvelles mesures. C’est après la prolongation des activités humaines à 60 mètres des rives d’origine. « Nous devons aussi éduquer les citoyens environnants à être plus vigilants et à savoir pourquoi nous arrivons à de nouvelles frontières. » dit Eri Helbert.

Par Joachim Nyambo

Sur le même sujet : La montée des eaux du lac Tanganyika inquiète le Burundi

Articles similaires

Bunia : plus de 50 maisons détruites après la pluie

OKAPI CONGO

Le Burundi célèbre la journée nationale du Lac Tanganyika

RTNB BURUNDI

La population appelée à lutter contre le tarrissement des cours d’eau

RTNB BURUNDI

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :