LE JOURNAL.AFRICA
SANTE SOCIETE

La pénurie d’eau potable obstrue la lutte contre la pandémie à Coronavirus à Uvira

les hommes et les femmes d'Uvira puisent l'eau du Lac Tanganyika, cause de la pénerie d'eau potable à Uvira

La pénurie d’eau potable obstrue la lutte contre la COVID-19 dans la ville d’Uvira. Les habitants de plusieurs quartiers de cette entité peinent depuis plus d’un mois à se procurer de l’eau potable. A cet effet, cette situation les empêche de respecter les mesures d’hygiène pour lutter contre cette pandémie.

Depuis le 17 décembre 2020, il n’y a presque aucune goutte d’eau dans les robinets. Sur ce, trouver de l’eau est devenu un casse-tête comme c’est le cas du quartier Songo où habite Julienne Sikujuwa.

Cependant, cette maman deux enfants se réveille à 5h du matin à la quête de l’eau potable mais en vains. Sa direction au Lac Tanganyika ou à la rivière Kalimabenge, où il faut faire au moins deux kilomètres à pied. Et « Avec un bidon de 20 litres sur la tête et mon plus jeune enfant au dos. » Raconte Mme Sikujuwa.

Selon elle, loin d’eux les histoires du respect des règles de l’hygiène vue la situation de l’eau qu’ils consomment. « Nous souffrons davantage. » Martèle Mme Sikujuwa. Qui ajoute qu’elle a trop des fatigues dues aux nombres de fois qu’elle effectue par jour pour puiser de l’eau.

Conséquences de cette pénurie sur la santé humaine 

La consommation de l’eau de rivières et du lac Tanganyika sans traitement expose la population aux dégâts sanitaires. L’eau c’est la vie mais elle peut devenir la mort avec cette situation, explique Jaime Saidi, chargé de communication de la zone de santé d’Uvira.

Cette autorité sanitaire appelle la population à l’utilisation des purifiants d’eau dans cette situation de pénurie d’eau potable.

A lire: Coronavirus a légèrement touchée les entrées de commerçants d’Uvira vers fin d’année 2020

Causes de la pénurie d’eau en ville d’Uvira

L’entreprise publique chargée de la distribution d’eau potable en RDC, REGIDESO, avance les raisons de travaux d’entretien en cours.

Par ailleurs, le chef du centre de distribution de la REGIDESO-Uvira rappelle les débordements des rivières Mulongwe et Kavimvira. « Ils ont détruit le réseau de distribution d’eau potable. » Précise Rusimbana Musafiri Venas.

Toutefois, Rusimbana Musafiri Venas assure que ce problème sera très bientôt résolu.

Heureusement qu’aucun cas positif à COVID-19 ne fut confirmé par les autorités jusqu’à aujourd’hui dans cette ville. Mais les rappels au strict respect de mesures barrières continuent. Selon le rapport épidémiologique du 27 janvier dernier, la province du Sud-Kivu compte 500 cas testés et confirmés positifs à coronavirus.

A lire aussi: Covid-19 : 133 nouveaux cas confirmés en RDC dont 100 à Kinshasa

Par Joséphine Mungubi

Articles similaires

Conflit en Éthiopie: la Croix-Rouge dénonce la grave crise humanitaire en cours au Tigré

RFI AFRIQUE

Gitega/Prière d’action de grâce : un leader doit être préparé

RTNB BURUNDI

Fin de la grève des auxiliaires de la santé en RDC

RFI AFRIQUE
%d blogueurs aiment cette page :