LE JOURNAL.AFRICA
SOCIETE

Coronavirus a légèrement touchée les entrées de commerçants d’Uvira vers fin d’année 2020

les vendeuses de la ville d'uvira touchées par la pandémie
La pandémie à coronavirus a légèrement touchée les entrées de commerçants de la ville d’Uvira vers fin d’année 2020. En effet, ils s’étonnent de cette touche légère alors qu’ils s’entendaient à un trou plus profond vu la situation économique.

Au début décembre, ces vendeurs avaient la peur au ventre d’un manque criant d’ acheteurs au cours de ce mois. A cet effet, ils essayaient de comparer les mois précédents à celui-ci ; Où le début s’annonçait déjà avec une clientèle qui tombée au compte-goutte suite à la pandémie à coronavirus. Informent ces marchands du marché congolais d’Uvira au cours d’une interview accordée à la reporter du JA cette semaine. 

Par ailleurs, comparativement aux années antérieures, ces marchants signalent un manquement d’entre 15 à 20% des entrées pour fin 2020.

Lire aussi : RDC: la rentrée scolaire annulée en raison de la pandémie de coronavirus

 Au marché

Furaha Kazibwa  vendeuse des habits  au marché congolais, contrairement à la peur qu’elle avait, confirme un rendement au moins positif. Et signale ce qu’elle appelle « Un légère déficite de 20% sur son entrée.» Ainsi, c’est en comparaison avec le pouvoir d’achat de sa population au cours de cette période de COVID-19.

Selon elle, les congolais aiment s’habiller class et cher mais l’année écoulée était le contraire, d’où l’enregistrement de ce déficit. « Ils ont acheté les habits à moindre coût. » Précise Mme Kazibwa. 

A en croire Marie kadika qui précise qu’un grand nombre de parents ont recours aux pagnes appelés communément « zilipendwa.» Toutefois, Mme kadika se réjouit  d’avoir écoulé plusieurs articles malgré la situation actuelle dans la ville d’Uvira. 

Pour les vendeurs  des articles  de première nécessité, l’engouement s’est observé comme d’habitude sauf que certaines qualités n’étaient pas  disponibles. Et cela est due à la fermeture des frontières burundo-congolaises suite à la pandémie à coronavirus. 

Quoique la machine économique de cette ville tourne encore, les habitants  de cette nouvelle mairie réclament la réouverture des frontières.

Par Joséphine Mungubi

A Lire : Sud-Kivu : le trafic entre Uvira et Bujumbura toujours pas effectif

Articles similaires

Guinée: les transporteurs routiers en colère face à la fermeture des frontières

RFI AFRIQUE

Libye: assiégés, les Tripolitains désormais privés d’eau en pleine épidémie de coronavirus

RFI AFRIQUE

« Le rêve tanzanien » : faire fortune, peu importe le prix

YAGA BURUNDI

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :