LE JOURNAL.AFRICA
SANTE

Burundi: le pays est toujours dans la lutte contre le paludisme

Ce 25 avril 2022, est célébrée la journée mondiale de lutte contre le paludisme. Le thème pour cette année est « Innover pour réduire la charge du paludisme et sauver des vies». Le Burundi, comme tant d’autres pays, a l’objectif de réduire le nombre de personnes qui contractent le paludisme et décèdent de cette maladie.  

En décembre 2021, le Burundi a recensé  près de 5,7 millions cas de paludisme et 1 519 décès dus à cette maladie, indique le rapport d’OCHA Burundi sur la situation au pays.

Selon l’OMS, le Paludisme est plus meurtrier au niveau continental. La maladie continue d’emporter un nombre considérable de personnes, dont la majorité est composée d’enfants. L’Afrique dénombre 96% de décès dus au paludisme dans le monde.

« Les pays doivent absolument recréer cette dynamique et consolider les avancées récentes. L’objectif est de réduire le nombre de personnes qui contractent le paludisme et décèdent de cette maladie», déclarent conjointement ce weekend le Ministère de la Santé Publique et de la Lutte contre le Sida au Burundi (MSPLS) et l’OMS.

A lire : PRH 2022 : 182 millions USD sollicités pour apporter de l’aide humanitaire d’urgence aux personnes vulnérables au Burundi

Le pays ne baisse pas les bras!

Pour parvenir au résultat zéro-paludisme, le pays déploie différentes initiatives notamment la distribution des MILDA aux femmes enceintes et aux enfants. Puis il fait la pulvérisation intra domiciliaire et la gestion vectorielle intégrée.

Matshidiso Moeti, directrice régionale de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) pour l’Afrique, appelle les pays touchés à collaborer avec les partenaires au développement pour atteindre l’élimination de ce fléau, tout en contribuant à la réalisation d’autres objectifs de développement durable.

L’OMS voudrait voir s’intensifier l’innovation et le déploiement de nouveaux outils dans la lutte contre le paludisme pour un accès équitable à la prévention et au traitement de cette maladie, dans le cadre du renforcement de la résilience du système de santé.

Le pays devrait mettre un accent particulier sur la recherche et l’exploitation des éléments factuels disponibles recommande l’OMS.

A lire aussi : Journée Mondiale du Paludisme : comment le changement climatique et les vaccins influencent la lutte contre ce fléau mondial

Willy Muhindo

Articles similaires

Covid-19 : le Burundi fait-il face à la « deuxième vague » ?

YAGA BURUNDI

Ebola en RDC : l’OMS « encouragée », mais reste prudente

OKAPI CONGO

Le Burundi lance 5 jours de campagne de vaccination contre la rougeole et la rubéole

LE JOURNAL.AFRICA
%d blogueurs aiment cette page :