LE JOURNAL.AFRICA
Tourisme

Burundi : Hôtel Club du Lac Tanganyika reçoit 3 certificats de marque internationale

Il est à la quatrième de sa réception des certificats des normes internationales, cette fois si trois d’un coup. L’hôtel Club du lac Tanganyika, a été attribué ces certificats, ce samedi 16 novembre 2019, par l’association suisse pour Systèmes de qualité et de management (SQS). Sa certification est justifiée grâce à ses efforts fournis chaque année dans les domaines de la qualité de ses services et de la protection de l’environnement l’a signalé, Docteur Raymond Teguza, auditeur responsable du SQS.

L’hôtel Club du lac Tanganyika a reçu de la part de l’association SQS deux certificats à savoir le certificat ISO 9001 : 2015 pour le domaine de qualité et celui d’Iso 14001 : 2015 pour le domaine de l’environnement. Il a également reçu, l’HACCP c’est donc un système qui identifie, évalue et maîtrise les dangers significatifs au regard de la sécurité des aliments. Selon le Docteur Raymond Teguza.

Première entreprise à avoir dans la sous-région et en Afrique la certification des nouvelles normes, l’hôtel Club du lac Tanganyika l’a reçue suite à ses engagements dans une politique de qualité et environnementale afin que tous ses services traduisent les critères d’éminence en matière de service à la clientèle, et que l’impact environnemental de son activité soit minimisé. A cette fin, l’hôtel a pris concrètement cet engagement en mettant en place l’exécution des normes ISO 9001 : 2015, ISO 14001 : 2015 et Haccp.

Le président de l’association SQS, Raymond Teguza, a indiqué que la certification de l’hôtel Club du lac Tanganyika vient sacrer le travail qui a été déjà réalisé à travers ses preuves. Il a félicité toute l’équipe de l’hôtel et tous ses collaborateurs.

Alfredo Frojo, administrateur de l’hôtel Club du lac Tanganyika, quant à lui, a mentionné que le travail effectué par son entreprise est un travail des Burundais. Il a dit que c’est un moment de féliciter le Burundi pour avoir la première entreprise à être certifiée dans la sous-région et en Afrique.

M. Frojo a aussi interpellé le gouvernement à conjuguer d’autres efforts dans le but de faire avancer ce secteur qui semble beaucoup plus négligé, au moment où c’est un secteur qui contribue aussi sur l’assiette du gouvernement. Alfredo Frojo, se sent fier du faite que son hôtel seul contribue jusqu’à 15 à 20% du recette de tout le secteur touristique du Burundi.

Le représentant de la direction générale du tourisme, Hakizimana Jérémie, a félicité toute l’équipe de l’hôtel en général mais en particulier le responsable Alfredo Frojo dans cette lutte qu’ils se sont engagé pour l’amélioration de la qualité de leurs services tel est témoigné chaque année par l’audite.

Cet hôtel a ouvert ses portes en 2005, avec 14 chambres ouvertes et moins de 30 ouvriers. 15 ans après, ils ont maintenant 110 chambres et 170 ouvriers.

Par Freddy SENGI

Articles similaires

%d blogueurs aiment cette page :