LE JOURNAL.AFRICA
SOCIETE

Burundi : ABEP, ses premiers pas après son agrément

L’association Action pour le Bien-Etre de la Personne (ABEP) a tenu son Assemblée Générale Ordinaire ce vendredi 27 décembre 2019 à Bujumbura. C’est sa première AGO après la réception de l’ordonnance ministérielle en mois de mai 2019. Dans son programme de 2020, les importantes activités pour la communauté sont prévues.

En présence d’une centaine des membres effectifs et membres du comité, le Président et représentant légal de l’ABEP, Aobe Prosper, lui qui présidait la réunion, a d’abord présenté le bilan des activités de 2019. Selon lui, l’année 2019 s’est bien passée avec une note de 90%, ce qui signifie un bilan positif.

Cette réunion dont trois points étaient à l’ordre du jour, il y a eu présentation de l’agenda 2020 que ABEP doit exécuter.

Dans son programme de 2020, l’ABEP prévoit son lancement officiel au mois de mars ce qui ira en paire avec la célébration de la journée internationale des droits des femmes. Ces activités viennent en deuxième lieu après le cycle 2020 de USHINDI, USHINDI étant le projet d’épargne, crédit et entraide dont le bénéficiaire est la population locale.

ABEP programme visiter le 16 juin prochain la prison de Rumonge (la prison des mineurs) dans le cadre de la Journée de l’enfant africain dont le match de football est envisagé. Celui-ci pourrait opposer les jeunes prisonniers et les jeunes membres de l’ABEP. Elle prévoit aussi rejoindre le monde à la campagne de 16 jours d’activisme contre les violences faites aux femmes.

Les inquiétudes des membres participants

Lors des échanges, les membres ont manifesté leurs inquiétudes sur l’agenda 2020 alors que l’état financier de l’association semble ne pas permettre son exécution. 

Bamba Kashindi, l’une de membres participants à la réunion, a suggéré la diminution des activités afin de minimiser les dépenses, vu la finance de l’association se tient aux cotisations des membres qui parait être un lourd fardeau qui soupèse sur eux.

Delphin Nizigiyimana, lui aussi a rejoint l’idée de Mme Bamba, tout en appréciant le programme de 2020, mais souligne la question de vigilance dans la gestion de l’association.

En intervenant à la proposition, M. Aobe a dit que c’est encore un programme dont les recours à l’extérieur peuvent être suggérer au cas de besoin. Le Président Aobe a tenu cette occasion à interpeller les bailleurs de fonds afin de leur soutenir.

Les défis à soulever

Quelques soient les belles paroles du président de l’ABEP devant ses membres,mais tout n’a été rose.  Il a signalé quelques défis,parmi lesquels on peut citer l’utilisation de beaucoup de moyen pour l’agrément de l’association et son identité visuelle, le non remboursement des dettes prises par certains membres dans le projet USHINDI, le non-respect du calendrier, …

Action pour le Bien-Etre de la Personne est une association a but non lucratif crée au début de cette année et agrée le mois de mai. ABEP a pour objectif de contribuer effectivement dans la promotion du développement durable. Ses cibles sont les personnes vulnérables. 

Par Freddy Bin Sengi

Articles similaires

Ng’uku uko nakize amabi dukorerwa mu vyumba vy’amasengesho

YAGA BURUNDI

Ngo « nta mugabo yobwira umugore wiwe amatungo yose ? »

YAGA BURUNDI

Quelles migrations pour le Burundi ?

YAGA BURUNDI
%d blogueurs aiment cette page :